Résultats EDR

Saison 2017-2018

(mise à jour 16/10/17)

Samedi 14 octobre – Second brassage avec nos benjamins à l’honneur

Sous un soleil d’été, la journée rugby a démarré dès le matin pour quatre joueurs volontaires pour devenir « joueurs-arbitres » : Tristan, Loïc, Ilyan et Basile, une obligation CIFR en M12 2ième année. Bravo à eux, mais aussi aux autres volontaires (Tugdual, Jonah, Alexandre, Paul…) qui n’ont pu venir car nous avions un plafond imposé de quatre joueurs. Un p’tit rdv à 8h00 au parking piscine pour une virée matinale à Ozoire… L’aller fut calme avec des joueurs endormis, le retour nettement plus bruyant (sic) avec un concours de blagues haut la main gagné par Basile. L’ambiance promettait !

L’apm, l’EDR du RS77 avait le plaisir – et la bonne surprise ! – de recevoir à nouveau pour son second brassage, avec la venue des deux toujours solides EDR de Lagny et de Champ Val Maubuée : leurs équipes benjamins ayant gagné elles aussi leurs deux premiers matches. Il s’agissait donc là d’un véritable test pour nos M12, avec comme enjeu pour nous le fait de valider ou non notre inscription en CIFR A ou B. Et alors, au final ? Ben, eeuuuhh…, en fait pas grand-chose à dire, à part que nos petits gaillards ont répondu présents sur tous les plans ! Un des objectifs était de les faire entrer dans cet apm rubgystique de suite, sans attendre les secondes mi-temps pour enclencher la troisième. Cela avait été un point faible l’année dernière. Autant dire qu’ils ont su démarrer au quart-de-tour, dès le « toucher bloquer ». Nos joueurs « profilés avant » ont fait tourner en bourrique leurs adversaires (8 essais à 2 contre Champs et 6 essais à 1 contre Lagny). Nos joueurs « profilés trois-quarts » ont eu plus maille à partir avec leurs homologues, pour quand même arracher dans les ultimes secondes deux scores positifs (4 à 3 et 5 à 3). Cet échauffement annonçait de bonnes choses, notamment en termes de vitesse mais aussi une opposition sérieuse à respecter sous réserve de mauvaise surprise. Restait à concrétiser dans le jeu normal, avec deux priorités mises par le coach : la vitesse (du replacement, des transmissions, des prises d’intervalle) et la solidarité. Là encore, le contrat sportif fut bel et bien rempli, sous la houlette d’un solide Loïc capitaine. Nos deux matches furent appliqués, concentrés de bout en bout, avec une belle pression défensive en ligne y.c. dans les quelques temps forts de nos adversaires : adossés sur notre ligne plusieurs fois, nous n’avons cédé qu’une seule fois. Sinon, notre mêlée fut largement conquérante, notre structuration des rucks et contre-rucks efficace et notre animation offensive plutôt bonne quoique parfois un peu brouillonne ; personne ne s’est défilé en défense (même si tout le monde ne plaque pas…). Au final, deux belles victoires sans appel : 25 – 5 dans les deux cas. Alors bien sûr, tout ne fut pas parfait loin de là, et heureusement encore. A ce stade de la saison, on a pu voir les points faibles à travailler : le choix d’alternance entre le jeu dedans avec nos avants et le jeu déployé ; des soutiens un peu en retard lors des prises d’intervalles, notamment durant les 1ière mi-temps ; les avants qui oublient de se mettre face aux avants lors des pénalités (!!!) ou de faire de temps en temps des passes aux trois-quarts… Mais bon, ce seront les thèmes des prochains entraînements. Tout cela pour conclure que ce fut un apm de rugby satisfaisant mais que dès mercredi, on retourne aux fourneaux pour encore progresser ! Car il va y avoir du boulot en championnat… puisqu’on va s’inscrire en A comme d’habitude ! Et puis quand même une appréciation d’ensemble : notre groupe rouge a moins d’individualités que l’année dernière mais le niveau collectif semble plus élevé cette année. A confirmer en tout cas !

Récompenses après le vote des joueurs : Bouchon d’Or à Sacha, un première année exemplaire de bout en bout mais dont la montée rapide sur un coup de pied  de dégagement et le plaquage monstrueux sur le réceptionneur a permis à Tristan d’aller marquer un essai facile ; Talent d’Or à Tristan justement, auteur de cinq essais, de nombreuses percées décisives et d’une couverture défensive exemplaire, et qui continue à corriger ses petits défauts (fixe et passe un peu plus à tes centres…) ; Boulet d’Or à Peïo – autoproclamé pour le titre ! – pour son petit saut d’humeur en fin de match. Mais bon honnêtement, c’était bien pour nommer par principe un boulet d’or. Mention spécial à nos 1ière année venus complétés le groupe qui se sont mis au niveau et au service du groupe ainsi qu’à nos quatre joueurs-arbitres qui ont fait leur baptême du sifflet en arbitrant Lagny – Champ.

Côté M10 et M8, ce fut plus dur (1 N et 1 D pour l’un ; 2 D pour l’autre) mais avec des scores serrés.

Côté M14, nos 2004 étaient en CPS à Combs et nos 2005 à l’entraînement.

.

Samedi 7 octobre : 1iers matches de l’année… et 1ières victoires !

Ca démarre plutôt pas mal pour nos minimes et notre. Et comme dans le week-end, nos cadets ont battu Lagny (25-15), nos juniors ont été battre Coulommiers chez eux (32-5) et que nos séniors ont arraché le bonus défensif aussi à Coulommiers, c’est plutôt pas mal !

Minimes : deux belles victoires ! Sur le seul créneau laissé libre par le CODEP 77, le staff avait décidé d’organiser des rencontres amicales. Les clubs proches n’étant pas disponibles mais aussi parce qu’il lui semblait intéressant  de jouer contre des équipes qu’on ne rencontre que rarement, c’est donc vers nos amis de Meaux que nous nous sommes tournés pour une triangulaire avec Meaux (club hôte) et Val d’Europe.

Premier point de satisfaction, nous avons – comme depuis longtemps – pu aligner deux équipes. Et nous serons, cette année encore, sans doute les seuls du département à le faire !

L’objectif de cet après-midi était simple : évaluer collectivement les deux groupes afin de pouvoir les engager dans le bon niveau de championnat, c’est-à-dire le championnat leur permettant de sortir de leur zone de confort pour pouvoir ainsi progresser. En accord avec nos adversaires, nous avons décidé d’organiser les rencontres comme suit : notre groupe 2004 contre Val d’Europe, équipe plus solide et ambitieuse ; notre groupe 2005 contre Meaux, équipe moins avancée.

Groupe rouge 2004 : pourtant bien rentrés dans le match, en dominant très nettement les premières minutes, nos joueurs se font surprendre sur un contre et encaissent le premier essai. Dès le renvoi, le match reprend la même tournure : nos joueurs dominent, tiennent le ballon, progressent mais une fois encore, sur un nouveau contre, Val d’Europe double la mise. Mais c’était sans compter sur la volonté de nos joueurs car sur le renvoi, suite à une action à plusieurs relais, notre deuxième centre bien décalé trouve l’ouverture sur les extérieurs. Sur la reprise, dans nos 22m nos adversaires se mettent à la faute, l’arbitre annonce que c’est la dernière action. Et là, nos joueurs ont fait parler la poudre, remontant tout le terrain, multipliant les temps de jeu, les pénétrations, assurant le soutien, balayant le terrain sur toute sa largeur pour finir par un ruck à 1m de la ligne d’en-but. Le premier centre ramasse la balle et va aplatir au ras du ruck. Nos transformations ayant été réussies, nous basculons à la mi-temps sur le score de 14-12 en notre faveur. En seconde mi-temps, la domination de nos joueurs ne se relâche pas et est même encore plus marquée, nos adversaires ne venant qu’une fois dans notre camp, alors que nous marquerons encore deux essais. Au final, un 28 à 12 clair et net.

Groupe bleu 2005 et 2004 grands débutants : c’était un grand défi proposé à nos joueurs, car Meaux qui ne possède qu’une équipe en M14, alignait un groupe composé de joueurs 1ère et 2ème année. Dès les premières minutes, les éducateurs sont rassurés : les joueurs sont très impliqués et en dépit d’un fort déficit physique, personne ne s’échappe. Et contre toute attente, ce sont nos petits 1ière année qui impriment le rythme. Transmissions au contact, continuité du jeu, soutiens et replacements permanents nous permettent de marquer le premier essai du match. Meaux continue d’insister sur ses points forts, mais nos joueurs plaquent, contestent dans les rucks, bataillent sans relâche et voient leurs efforts récompensés par un 2ème essai. La mi-temps est donc atteinte sur le score 12 – 0 en faveur du RS77. Lors de la seconde mi-temps, Meaux piqué dans son orgueil ouvre le score, mais dès l’action suivante, le RS77 répond par un nouvel essai. Ce sera d’ailleurs le scénario de cette deuxième mi-temps : à chaque essai marqué par Meaux, le RS répond du tac au tac par un essai. Le match se termine donc par une belle victoire du RS77 27 à 21.

Points positifs de la journée : 1/ Très belle tenue de nos deux équipes, autant sur le plan de la défense que sur l’attaque ; 2/ Beaucoup de courage et d’engagement, particulièrement chez les 2003 ; 3/ Une mise en application des principes travaillés à l’entrainement.

 Points négatifs : 1/ Attention, un seul remplaçant pour le groupe 2005 ! 2/ Un manque de concentration chez certains joueurs du groupe 2004.

Récompenses 2004 : Talent d’or : l’action collectif conduisant au 2ème essai. Une relance partie de nos 22 mètres, balayant le terrain sur toute la largeur plusieurs fois, des relais pénétrants et une conservation toujours assurée, pour un final au ras du ruck derrière la ligne. Bravo ! Bouchon d’or : Florian J. pour ce plaquage en poursuite en ayant rattrapé l’adversaire qui avait pourtant beaucoup d’avance. Boulet d’or : Gabriel : il n’y avait aucune raison de risquer une exclusion pour énervement alors que l’adversaire avait plus de 20 points de retard. Il faut savoir garder ses nerfs !

Récompenses 2003 : Talent d’or : Siméon, pour ses nombreuses prises de la ligne d’avantage. Bravo ! Bouchon d’or : Enzo qui, pour son premier match de rugby et après seulement deux semaines de vécu rugbystique, s’est montré très autoritaire en défense. Boulet d’or : Camille, car il faut savoir évaluer la gravité de ses bobos et ne pas dire qu’on ne peut plus bouger ses doigts quand 5 minutes plus tard, on chahute avec ses copains sur le bord du terrain ;-)

Ecole de rugby : 1iers matchs… et carton plein à domicile !Deux victoires pour nos M8, une victoire et un nul pour nos M10, et deux victoires pour nos M12 : du bel ouvrage !

Debrief Benjamins : du sérieux pour la reprise ! Première satisfaction : 18 joueurs sur la feuille de match, et 17 qui s’entraînaient à côté. Bref, on aura largement deux équipes M2 cette année encore. Nos 2ième année – confirmés et moins confirmés – étaient à pied d’œuvre en ce samedi, complétés par quelques 1ière année pour être 18. La phase de jeu à toucher bloquer a montré une belle montée en puissance et EN VITESSE (sic) de nos deux groupes, un peu chahuté au début mais qui ont su inversé largement la tendance. Au final, quatre petites victoires en guise d‘échauffement avec quelques joueurs qui commencent à comprendre qu’il faut accélérer dans l’intervalle. Ah ! Ce Peïo impayable : il aura fallu lui grogner dessus trois fois pour qu’il se prenne pour Hussein Bolt et marque deux essais en sprint en remontant tout le terrain ! « Céki ka raison ? ». Venaient ensuite les matches. Face à une opposition de Nemours et de Melun somme toute moins bien organisée, nos 1ières mi-temps ont été mitigées avec surtout de mauvais choix de jeu qui nous ont mis la pression tous seuls : notre charnière et nos avants ont trop été au défi physique dans une défense en grappe alors que nous étions toujours bien placés au large avec d’énormes surnombres à jouer… Mais les petites corrections à la mi-temps ont été entendues. Au final 25-0 face à Nemours et 25-10 face à Melun.

Points de satisfaction : de beaux essais alternant jeux au près ou au large ; une défense solide  et vaillante ; une tenue relativement efficace de la largeur en attaque et en défense ; quelques bonnes prises d’intervalle (ca commence à rentrer) ; une belle efficacité dans les regroupements ; des 1ière année qui ont tout donné tout en mesurant leurs petits défauts et leurs retards dans le replacement (hein, Grégory, que c’est plus facile d’avancer quand on prend de la vitesse et de conserver le ballon quand on le tient à deux mains !). Bref une rentrée satisfaisante mais qui a montré les points à travailler.

Points à travailler : en  tout premier lieu, la vitesse de réaction des soutiens qui doivent accélérer quand le porteur accélère ; quelques en-avants évitables dans nos 22 (!!!) ; des choix de jeu pas toujours justifiés dans nos 1iers temps de jeu ; quelques joueurs non alignés en défense ou à l’arrêt derrière les regroupements ; la concentration de quelques joueurs entre les matches ; le plaquage de certains… Mais ne gâchons notre plaisir d’ensemble. Une belle rentrée avec en prime une ambiance de feu dans les gradins.

Bouchon d’or : Loïc pour son travail intraitable en défense et ses accélérations. Talent d’or : Marin, un 9 capitaine courageux, qui  a su corriger ses choix de jeu en cours de match et largement contribuer aux deux victoires, avec en prime un essai malin en sortie de ruck aussi. Mention spéciale à nos 1ière année pour leur baptême du feu sur grand terrain. Idem pour notre 1ière ligne du jour composée d’Alexandre, Baptiste, Peïo et Mathias, qui doivent juste désormais penser à passer le ballon de temps en temps plutôt que d’aller toujours au contact. Boulet d’or : Tristan, un 10 plein d’initiatives et de courage mais aux choix de jeu parfois déroutants (un 4 contre 1 dans les 5 mètres adverses… joué au pied !).

.

Saison 2016-2017

Dimanche 4 juin : le gâteau sur la cerise pour l’EDR au Tournoi Régional de Ris Orangis – PARFAIT !

Après nos juniors champions d’IdF et champions du Grand Nord Est, après nos cadets superbes quat-de-finalistes IdF en Teulière B, notre EDR, après une belle saison, se devait d’assurer au 36ième Tournoi Régional Latruberce de nos amis de Ris Orangis, pour ce dernier tournoi de la saison. Et ce fut fait, avec un carton plein : victoire de nos minimes, victoire de nos benjamins (qui conservent ainsi leur titre acquis l’année dernière), deuxième place pour nos M8 et nos M10, et en prime, le Trophée Latruberce de la meilleure école de rugby (succédant ainsi à l’ACBB). Qui dit mieux ? « Mieux » ! Merci aussi aux parents pour le covoiturage !

2017_06_04 Tournoi Ris Orangis Trophée Latruberce

Mais avant tout, félicitons nos hôtes pour, d’une part leur organisation sans faille (avec cette année du beau soleil pas trop chaud), pour leur sempiternelle bonne humeur (80 bénévoles tout sourire sur le pont, dont les fameux Sandrine et Marco !), et au passage pour leur montée en Fédérale 2 acquise dernièrement. Bravo l’USRO !

Petite évolution, cette année, le Challenge se déroulait non pas avec poules de qualification le matin et matches couperets l’après-midi, mais sous forme de championnat avec, selon les catégories, de 7 à 9 équipes.

M14 : au programme 7 matchs de 11 minutes sans mi-temps nous attendaient face à Ris-Orangis, Chartres (Fédérale 2), Melun (Honneur), Gonesse (Honneur), Yerres (1ère série), Bagnolet, Epinay (2ème série). 11 minutes c’est extrêmement court, à titre de comparaison, en championnat, c’est deux mi-temps de 15 minutes. Cela explique des scores qui peuvent parfois paraître serrés mais un 14-0, c’est plus de points que de minutes passées sur le terrain ! En revanche, cela nous a aussi couté le match contre ,erdu sur le plus petit score possible 3-0, sur une pénalité réussie par nos adversaires à la dernière minute du match… La joie de nos adversaires à la fin du match ne trompait pas : ils tenaient leur exploit. Mais une grande équipe, ou en tout cas un grand groupe, se reconnaît par sa capacité à relever la tête. Ce qui fut fait. Les scores du matin : RS77 – Epinay 14-0 ;  RS77 – Gonesse 10-0 ;  RS77 – Yerres 0-3.  

Durant la pause déjeuner, les joueurs ont fait leurs calculs (si si, ça compte encore, un jeune rugbeux !), la victoire finale était toujours possible mais ne dépendait plus de nous. Il fallait pour cela espérer un faux pas de Yerres. Le premier match de l’après-midi allait tout de suite nous ravir, puisque Yerres avait la bonne idée de se faire battre par Bagnolet (avec en prime, une exclusion). Nos  joueurs avaient à nouveau leur destin en main. Un parcours sans faute l’après-midi, et le titre était à nous. Pour le premier match, l’équipe très remontée faisait une démonstration face à Chartres : 19-0. Puis c’était au tour de Bagnolet, les tombeurs de Yerres, de subir notre enthousiasme et de perdre 0-5. Notre match décisif allait donc être la rencontre contre les Rissois, invaincus jusqu’ici (ils avaient tout de même concédé le match nul contre Yerres) et qui espéraient bien être titrés chez eux devant leur public. Mais nos joueurs ne leur ont laissé aucune chance, dominant la rencontre de la tête et des épaules (une petite pensée pour le coach Rissois, un petit jeune qui débute, la bise Max :-P ). Score final : RS77 – Ris 14-0. Le dernier match contre nos voisins de Melun nous offrait le titre en cas de victoire. Et nos vaillants minimes ne laissèrent pas passer leur chance, offrant même un très beau spectacle au public. Score final : RS77 – Melun, 26-0.

Bilan : 7 matchs pour 6 victoires et 1 défaite par le plus court des scores ; 14 essais marqués pour 0 encaissé. Un groupe de 22 joueurs sérieux, avec des rotations n’affaiblissant pas le niveau de jeu, ce qui permet de dire qu’on a un effectif de qualité mais aussi très dense et homogène.

tournois ris

Nous voudrions aussi souligner que nous avons été très sensibles au soutien de notre public durant les matches de l’apm contre Yerres, Ris et Melun. Un plaisir que de voir toute une tribune du Stade Latruberce totalement annexée par le RS77 avec à l’unisson, parents, joueurs des plus petites catégories, éducateurs mais aussi copains non sélectionnés mais venus tout de même soutenir l’équipe. Le RS77 a chanté, supporté, chambré un peu, bref, a mis le feu ! N’en doutons pas, cela nous a apporté autant de joie que la victoire finale elle-même. Le projet du club est de fidéliser ses joueurs en recréant un véritable esprit club : n’en doutons pas, ce dimanche y participera. Nous finirons par une pensée pour notre pote Imanol, à l’arrêt pour une vilaine blessure : nous te dédions cette victoire et te donnons rendez-vous l’année prochaine.

2017_06_04 Tournoi Ris Orangis BEST SUPPORTERS

M12 : la journée s’annonçait longue mais exaltante, avec pour une fois l’objectif clairement affiché par Yoyo de gagner le tournoi et ainsi de conserver notre titre acquis l’année précédente. Petite pression donc, d’autant que le groupe benjamin avait déjà subi deux fois cette saison, la malédiction du match de reprise à 14h, perdant à chaque fois bêtement en quart de finale aux tournois de Sainte Geneviève et de Coulommiers… Mais nos 18 benjamins du jour étaient prêts pour ce tournoi mode championnat avecdes matches de 13 minutes ! (18, car le dix-neuvième, Tom, n’avait rien trouvé de mieux que de se faire piquer au pied la veille par une guêpe… Pour une fois, on avait le Boulet d’Or avant les matches ! Mais Tom est venu supporter les potes, car c’est aussi ça, le rugby).

En cette matinée, mieux valait ne pas tomber sur le RS77 : Epinay sur Orge (6 essais à 0), Saintry (10 essais à 0) et Ris 2 (8 essais à 0) en ont fait les frais ! Une belle mécanique collective, intraitable en défense, explosive en attaque, appliquant à merveille la consigne de replacement rapide dans toutes les phases de jeu. 11h45 : arrêt des matches ; reprise à 14h00 contre Chartres, sans doute le gros morceau du jour !!! Oupsss… Restait donc à bien gérer cet arrêt prolongé. Heureusement, les minimes reprenaient à 13h15, l’occasion d’aller les supporter en mettant un barouf d’enfer dans les tribunes. Rien de mieux pour redynamiser le groupe. Et se remettre en ordre de match pour un solide échauffement. Et là, tant pis pour Chartres : la machine était relancée pour aller chercher une quatrième large victoire : 5 essais à 1 ! Malédiction de 14h vaincue. Le match suivant s’annonçait pourtant tout aussi piégeux contre la solide équipe de Yerres. Le moindre relâchement… Et nos joueurs commençaient à fatiguer sous le beau soleil rissois. Et ce fut effectivement le match le plus dur : après avoir été mené au score deux fois, Yerres égalisait à 2-2 et prenait l’avantage 2-3. Ca devenait dur, même si les joueurs serraient les dents et les rangs. Ca ne passait plus ! Mais là, notre capitaine exemplaire, Siméon, haussa encore le niveau et s’arracha à deux reprises pour marquer deux essais pleins de rage enchaînant percussions, raffuts et prise d’intervalle, tirant vers le haut toute l’équipe qui se remettait à défendre bec et ongles. Au final, superbe victoire 4 à 3. Et des larmes yerroises preuves de l’âpreté du combat et de la déception adverse.  Restait le dernier match contre Ris 1, également invaincu mais avec un match nul. Une finale en quelque sorte. Les locaux étaient costauds, rugueux, bons plaqueurs. Nos joueurs, plus légers et fatigués, n’arrivaient plus à trouver les espaces, et ce même si les minimes étaient venus sur la touche pour les supporter. Mais aussi et surtout du bon rugby, où personne ne se défile, où personne ne se loupe, où les joues sont rouges, les souffles courts, les contacts appuyés, les yeux mouillés. Mais aussi un rugby où personne ne veut laisser sa place, solidaire, acharné, au soutien des potes. Aaah ! La volonté de nos sacrés Alexandre, Gary et autre Loïc ! Et au coup de sifflet final, 1 à 1. Ris exultait, croyant avoir gagné invaincu le tournoi. Mais avec une victoire de plus, c’était bien nous qui pouvions soulever la grosse coupe ! Bilan : 5 victoires et un nul ; 34 essais marqués pour 5 encaissés ; pas de blessé ; un capitaine exemplaire et tout un groupe qui a haussé son niveau de jeu pour le soutien au ras, au large… Rien à redire !

2017_06_04 Tournoi Ris Orangis M12 vainqueurs b

M10 : c’est avec 15 joueurs que nous sommes partis à la conquête du Latruberce face à de solides adversaires du jour : Epinay sur Orge, Bagnolet,  Saintry, Gonesse, Ris 2, et nos deux bêtes noires, à savoir Yerres et Ris 1. Deux équipes que nos poussins n’ont jamais réussi à battre cette saison (défaites 5-4 le 19/11 et 5/2 le 13/5 contre Yerres ; défaites 7-0 le 1/10 et 6-3 le 21/3 contre Ris 1). L’objectif était, au minimum, de ne pas perdre et de tenter la revanche contre ces deux formations. Nous avons débuté le challenge en  mode « championnat » contre Yerres : égalité 2-2. Premier contrat rempli. Mais nous perdions l’épaule de notre valeureuse Mauryne, victime d’un plaquage pas très réglo… Déjà chauds, notre deuxième match contre Epinay fut confortable mais sérieux : victoire 3-0. Bon tour de chauffe avant notre troisième et dernier match de la matinée… contre nos adversaires désignés du jour pour  espérer briguer  la première place : Ris 1. Mais là, couic : défaite 3-0. Un plaquage loupé sur l’aile, un costaud bleu et jaune qui perfore notre défense et un très beau mouvement collectif de nos hôtes conclu par un bel essai. Une nouvelle fois trop forts. Mais ce seront les trois derniers essais que nous prendrons de la journée ! 

Pause méridienne fort sympathique en compagnie des M8, et hop ! Reprise des matchs à 12h45, heure où généralement nos joueurs ont une entame toujours difficile, comme en pleine digestion. Mais non, victoire tranquille contre Bagnolet 3-0 puis contre Saintry 4-0. Se profilait alors un match à distance contre Yerres pour conquérir la deuxième place. Il nous fallait gagner tous nos matchs et soigner notre différence d’essais. Et hop ! Encore une victoire contre Gonesse, 3-0. Et le dernier  match contre Ris 2 nous permit justement d’aligner les essais : score sans appel de 8-0 !

 Bilan comptable : 1 défaite, 1 nul et 5 victoires sans appel. Suffisant pour terminer deuxièmes entre Ris 1 et Yerres (yes !!!) ;  23 essais inscrits pour 5 encaissés ! Rappelons que l’an dernier, nous avions fini avant-dernier… Bilan sportif : fantastique !  C’est une équipe quelque peu remaniée par rapport au tournoi de Coulommiers qui était présente à Ris, avec l’incorporation de quelques premières années avec les deuxièmes années pour qu’ils découvrent ce tournoi en m10, et les récompenser de leur sérieux et de leur assiduité aux entraînements. Tous les postes ont scoré ! Les joueurs se sont montrés solidaires, appliquant les consignes de match. Les combinaisons sur les touches ont bien fonctionné également. Les enfants ont véritablement assimilé les mouvements vus aux entraînements. Un régal ! Bilan humain : après une radio de contrôle, Mauryne est revenue avec son radieux sourire pour encourager les copains, jusqu’à la remise des Trophées. Trop chouette ! Et à chaque fois que les éducateurs de Bagnolet nous ont sollicités pour que nous leur prêtions un joueur, tous nos joueurs se sont tous spontanément portés volontaires. Et ce ne sont pas les moins vaillants qui sont allés renforcer leurs rangs (contrairement à d’autres équipes qui n’ont pas toujours joué le jeu apparemment…). Les gars de Bagnolet nous en ont été très reconnaissants. Mais c’est aussi cela, l’esprit fair-play du RS77 ! Enfin, nous nous souviendrons longtemps de cet élan collectif qui vit le groupe M10 spontanément aller supporter les M12 et les M14 dans les tribunes ; ou encore de ces photos de groupes sous les perches, avec les copains, les parents, toute l’EDR… et tous les trophées du jour ! C’était une superbe journée, épilogue d’une belle saison avec un collectif de bons joueurs qui peuvent aller loin s’ils continuent à jouer ensemble de la sorte.

.

Samedi 20 mai : une belle EDR au Tournoi de Seine & Marne à Coulommiers

M12 : 5ièmes sur 16. Au vu du parcours de la saison, il y avait beaucoup d’ambitions pour notre équipe benjamins cette année. Un peu trop peut-être, avec un joker grillé le matin contre Pontault Combault : une défaite (why not) 15-20, avec toutefois un éducateur de Pontault qui est entré sur le terrain pour fustiger le jeune arbitre sur une question essentielle d’introduction du ballon en mêlée… un jeune arbitre qui n’a plus réellement arbitré Pontault ensuite et laissé l’adversaire passer devant au score. No comment !  Non, la seule réelle déception du jour fut ce ¼ de finale perdu contre GTO, comme à Ste Geneviève contre le PUC : le redémarrage de 14h est vraiment problématique ! Mais ne blâmons nos joueurs : David absent, Yo avec les 1ières année à Vulaines, et Eric qui devait arbitrer les autres matches, l’équipe a été souvent toute seule. Cela reste une belle journée et un beau résultat.

M10 : 5ièmes sur 16. Beau parcours pour nos poussins avec Cyril à la baguette.

M8 : très beau parcours de nos pré-poussins, avec tout de même un gros doute. Avec une seule défaite dans la journée, et après avoir étrillé notamment Coulommiers le matin, l’équipe a été reversée l’après-midi dans la poule basse, et Coulommiers dans la poule haute. Dommage !

.

Bilan du championnat pour les benjamins

Bilan deuxième année (2005)

-          Championnat CIFR Niveau A poule 3, i.e. le niveau le plus élevé : le groupe a bel et bien progressé dans une poule 3 très relevée (Massy 1, Vincennes 1, Yerres, Racing Plessis, PUC 1, Val d’Europe 1, Bagneux…). Mais c’est ça, le niveau A. Au final, un bilan équilibré de 4 victoires pour 4 défaites, et 25 essais marqués pour 28 encaissés (dont 8 par Massy 1). De très belles victoires contre Vincennes 1 (10-5), Racing Plessis 1 (10-5), PUC1 (30-20, une belle revanche p.r. au ¼ de finale perdu une semaine plus tôt au tournoi de Ste Geneviève des Bois) et Yerres (30-5). A l’opposé, deux larges défaites contre Massy 1 donc (5-40, logique) et plus surprenant contre Bagneux (20-35, un jour sans), et deux défaites qui se jouent à pas grand-chose : 15-20 vs Val d’Europe ; 5-10 vs Val de Bièvre.

-          Autres matches : entre plateaux de brassage, triangulaires de l’Essonne et matches amicaux, beaucoup d’occasion de jouer (11 matches). Et là, le bilan est là encore plus positif : 10 victoires (vs Ris 1, Melun, Brétigny 1, Orsay, Marcoussis, Massy 3, Yerres 1 deux fois, Viry, Nemours) pour une défaite (Pontault-Combault, 5-15 !!!).

-          Bilan général : l’effectif (21 au départ) était plus réduit que l’année dernière, puis encore réduit suite à l’abandon en cours d’année de trois joueurs (Jo pour se consacrer uniquement à l’escrime (sic)… les autres pour raisons personnelles), et par le fait que deux joueurs ne sont jamais disponibles le samedi (sic), ce qui fait un effectif réel de 16 joueurs, heureusement très assidus pour la plupart. Mais il va falloir recruter pour jouer à quinze l’année prochaine ! Excellente saison en terme de résultats donc pour nos deuxième année, d’autant que nous faisons jouer nos joueurs débutants alors que certaines équipes rencontrées étaient de véritables équipes sélection. Excellente saison en terme de collectif (le groupe vit très bien, chante très bien, reste concentré entre les matches…), surtout qui ne baisse jamais les bras et qui a plusieurs fois retourné la situation dans les secondes mi-temps (agressivité, plaquages…). Un gros défaut récurrent toutefois, qui commence tout juste à se corriger en fin de saison : trop de joueurs se reposent sur les exploits de Siméon, en le regardant partir sans le suivre. Or si cela fonctionne contre des équipes moyennes, cela ne marche plus contre les équipes du niveau A. Autres points à travailler : 1/ les débuts de matches passifs (je ne parle même pas des deux ¼ de finale perdus en tournois à 14h…) ; 2/ les en-avants sur le jeu au pied (aarrgghhhh…) ; 3/ une ligne défensive qui met la pression par intermittence, avec pour certain des tentatives qu’on va qualifier d’hasardeuses (sic) de deuxième rideau, de troisième rideau, bref un peu le binse… ; 4/ un collectif moins dense mais aussi moins mature et plus hétérogène que l’année dernière, ce qui n’a pas permis de travailler autant que souhaiter notamment les combinaisons des ¾ et la variation dans le jeu déployé. Pour revenir aux fondamentaux (efficacité des déblayages, conquête du ballon au sol…). Mais avec une belle concentration à l’entraînement, la plupart des joueurs ont progressé à titre individuel.

Bilan première année (2006) :

La première année benjamin est toujours un grand saut : 1/ on passe sur demi-terrain ; 2/ le jeu collectif commence à se mettre en place, alors que les joueurs sont plus ou moins matures dans le jeu. Elle est aussi difficile car le niveau en championnat CIFR des Equipes 2 est très inégal, avec soit des équipes de première année comme nous (Versailles 2, Ris 2), soit des équipes sélections pour les très grosses écoles de rugby (Massy bien sûr, mais aussi SCUF, Racing, Parisis…), soit avec un effectif limité ne permettant qu’une seule équipe et donc mélangeant 1ière et 2ième année (Orsay, Marcoussis par exemple).

-          Championnat CIFR des équipes 2 : D’où un parcours plus qu’honorable de nos joueurs 2006 : 4 victoires (Versailles 2, Ris 2 deux fois ; Paris XV ; Massy-2 par forfait), 1 nul (Paris Massif Central 2) pour 3 défaites serrées (Massy 3, SCUF-2) ou larges (Parisis 1&2).

-          Autres matches : sur 10 matches, 4 V (Ris 2, Athis, Vulaines, Echouboulain) ; 2 nuls (PUC-2 et PUC-3) ; 4 défaites (Massy 3, Dourdan dans la boue, Orsay et Marcoussis mais sans remplaçants pour nous).

-          Bilan général : avec un effectif important (25) et dans l’ensemble très assidu, comprenant de nombreux joueurs débutants présentant toutefois de belles aptitudes, les résultats ont été très encourageants. En gros, on gagne relativement aisément contre des équipes 2 comme nous (Ris-2, Paris XV), et on tient parfois la dragée haute face aux grosses écuries (20-25 vs SCUF-2), voire faire des exploits (victoire vs Versailles 2). Un groupe qui là aussi vit bien, aime se retrouver. Et cette connivence se retrouve sur le terrain : la combativité, le courage et la solidarité ont toujours été au rendez-vous, même quand les larmes étaient là : parents et éducateurs se souviendront longtemps des matches contre Orsay et Marcoussis. Un beau potentiel tactique aussi, les joueurs étant dans l’ensemble bien à l’écoute  pour tester et s’approprier les objectifs des ateliers à l’entraînement. Attention toutefois : cinq joueurs sont plus qu’intermittents en match, pouvant faire avancer l’équipe puis s’éteindre complètement. Mention spéciale à Alexandre K., valeureux avant venu régulièrement compléter l’effectif des deuxième année et qui n’a pas donné sa part au chien !

.

Samedi 13 mai – Dernière journée de championnat niv. pour l’EDR

4ième et dernière journée du championnat CIFR niveau A pour nos effectifs M8, M10 et M12 deuxième année, et du championnat des équipes deux pour nos première année.  

Deuxième année à Yerres contre Yerres et PUC-1

M12 rouges : deux belles équipes au programme, avec notamment une revanche à prendre sur PUC-1 qui nous avait battu la semain précédente en ¼ de finale du tournoi de Sainte Geneviève des Bois. Du fait de plusieurs joueurs blessés, c’est un effectif de treize joueurs qui était au rendez-vous, renforcé par le 1ière année Alexandre.

Match RS77-1 vs PUC-1 : ce match n’était ni plus ni moins que la revanche du ¼ de finale perdu 20-10 dimanche dernier lors du tournoi Papa Allex de Sainte Geneviève des Bois. Petite différence tout de même, le PUC était incomplet et 3 joueurs de Yerres, mais pas les plus maladroits non plus, durent compléter l’effectif du club parisien. Nous aussi avons complété le PUC pour joueur contre Yerres. Merci au passage aux garçons qui se sont portés volontaires et qui ont d’ailleurs bien tiré leur épingle du jeu sous les couleurs pucistes. La première mi-temps tua quasiment tout suspens, tant nos joueurs maitrisèrent leur rugby. Cinq essais pour le RS77 contre un seul pour le PUC. Des franchissements autoritaires et des courses tranchantes, le PUC ne résista pas longtemps. La seconde mi-temps fut mise à profit pour faire quelques essais et rotations de joueurs sur certains postes. Le PUC en profitait pour revenir un peu dans le match. Mais pas suffisant pour déstabiliser notre équipe bien en place de bout en bout et rigoureuse en défense. Score final : 30 – 20. Le scénario du match fut donc pour notre équipe l’opposée de celui de Ste Geneviève : un engagement offensif et défensif total dès le coup d’envoi. Cela fait toute la différence.

Match RS77 vs Yerres : la première mi-temps contre Yerres fut jouée juste après celle contre le PUC, et on a pu sentir un peu de fatigue dans nos rangs, avec seulement deux remplaçants. Nos joueurs manquaient un peu de gaz et surtout de variétés pour surprendre les locaux. Ce sont même ces derniers qui trouvèrent la faille les premiers et basculèrent à la mi-temps sur un avantage d’un essai à zéro. Pour la seconde mi-temps, ce fut tout l’inverse. Quelques ajustements tactiques permirent de mettre plus de variétés dans nos attaques (Siméon décrochant en profondeur pour réceptionner le jeu au pied adverse par exemple). Il n’y eut dès lors qu’une équipe sur le terrain, nos joueurs faisant cavaliers seuls pour au final l’emporter sur le score sans appel de 30 – 5.

Les 14 joueurs présents se sont vraiment donnés et ont appliqué avec sérieux les consignes. Talent d’or à Alexandre, joueur de première année qui a pourtant à dominé tous ses duels. Bravo ! Bouchon d’or à Pierre, dont on a particulièrement apprécié l’abattage défensif. Mais beaucoup de joueurs ont été au rendez-vous défensif. Boulet d’or à Romain, surpris sur deux coups de pied d’engagement de suite… Une fois d’accord, mais deux… Mais il s’est superbement rattrapé au plaquage. Alors…

M10 rouges : deux matches contre Yerres et PUC-1 en trois 1/3 temps de 8 mn chacun. Premier match contre le PUC  et comme trop souvent cette saison, les garçons n’ont pas démarré pied au clancher mentalement : conséquence sans appel avec deux essais pris trop facilement suite à deux plaquages manqués sur la même aile. Après une petite réaction qui réduit le score, on prend un troisième essai sur la dernière action… Quasi le même scénario contre Yerres pour un résultat de 3 à zéro. Les deuxièmes tiers temps furent plus concluants avec deux égalités à la clé : 2-2 vs PUC et 1-1 vs Yerres. De l’espoir pour les troisièmes tiers-temps donc ! Pas loin : nos joueurs le gagnent 1-0 vs PUC et font 1-1 vs Yerres. Bilan : une courte défaite contre le PUC (4 – 5) et défaite contre Yerres (5 –  2). Bilan en tiers temps : deux perdus, trois nuls, un gagné. A noter que le PUC a gagné 5-3 contre Yerres. Les faibles écarts dans les scores reflètent l’homogénéité des trois équipes de ce plateau. Nous étions juste un petit cran en-dessous des autres. Globalement, nos poussins rouges ont bien joué : il y avait de l’engagement, du jeu et quelques combinaisons vues à l’échauffement ont été mises en pratique durant les matchs. Les soutiens étaient présents sur les phases de regroupement ;  les déblayages étaient bons dans l’ensemble aussi. N’a manqué au final juste un peu d’agressivité (dans le sens positif), notamment en début de match. Question comportement, RAS du côté de nos joueurs, au contraire de quelques joueurs adverses qui avaient parfois une attitude pas très fairplay et qui parfois s’insultaient même entre eux.

Première année à la Faisanderie contre SCUF-2 et Parisis-2

M12 bleus : 17 1ière année étaient présents pour cette dernière triangulaire de la saison qui s’annonçait difficile du fait de la qualité et de la taille de ces deux grosses écoles de rugby… et qui le fut !  Pour rappel, Parisis est la fusion des clubs de Franconville, Herblay et Ermont, et la plus grosse EDR du 95. Une chose est sûre : les gabarits de Parisis ont d’entrée fait peur à nos pourtant valeureux  joueurs. Mais cette équipe était en fait un mélange de leurs équipes 1 et 2, à peine complétée par quelques joueurs de leur équipe 3 (!) et surtout 14 deuxième année sur 19 joueurs (!) dont trois joueurs avaient un gabarit de minimes deuxième année ! Mentalement, cela a pesé même durant l’échauffement. Du coup, la 1ière mi-temps contre SCUF fut loupée : peu d’agressivité, peu d’ambition dans le jeu, au regard des matches précédents. A noter quand même la présence de 5 joueurs deuxième année sur 16 côté pucistes. Et bien que l’on ait ouvert le score, on perd cette manche 5 – 15. Puis ce fut le match contre Parisis. Enfin, le match… En deux minutes, plusieurs essais encaissés et trois joueurs au sol chez nous. Lionel est alors entré sur le terrain pour interrompre ce jeu dangereux du fait des écarts physiques et a proposé le match gagné pour Parisis et la poursuite de la rencontre sans enjeu mais sans leurs trois grands joueurs. Merci d’ailleurs aux encadrants de Parisis, qui étaient d’accord pour que la sécurité prime sur le jeu. La mi-temps a pu reprendre et nos joueurs ont certes perdu largement, mais ont eu le mérite de se reprendre, de commencer à faire pression sur l’adversaire en serrant les dents et même à marquer deux essais conclus par Tristan. Remontés comme des coucous, la seconde mi-temps contre SCUF fut gagnée 15-10. Et la seconde mi-temps contre Parisis perdue « que » 5-20, avec un essai plein de hargne d’Ylian. Mais peuchère : il fallait voir nos petits Marin, Ilyan, Loïc… ne rien lâcher face à cette équipe sélection. Au final, deux défaites : 20 à 25 contre SCUF et 15 à beaucoup (sic) contre Parisis. Beaucoup de bleus et de bosses donc, de vexation aussi de n’avoir pas pu faire grand-chose, de larmes un peu… Mais une fois de plus, nous pouvons être fiers de nos benjamins, dont la réaction collective lors des secondes mi-temps fut notable. Ce fut certes deux défaites aujourd’hui, mais face à des équipes nettement plus fortes physiquement, ces défaites – dont l’une serrée – sont de celles qui font vraiment progresser un groupe. Ce sera donc et uniquement un Talent d’Or pour toute l’équipe. Bon, l’écart physique n’explique toutefois pas tout quand même et ne doit faire oublier quelques errements inhabituels de notre équipes : un peu plus de rigueur dans le jeu offensif et d’agressivité en défense auraient sensiblement réduit les écarts. Alors à travailler encore : quelques ballons rendus trop facilement sur plaquages ou en passes impossibles, une largeur défensive trop souvent oubliée ; trois joueurs systématiquement en retard et à l’inverse, un joueur montant toujours trop en pointe (j’ai les noms des meneurs !) ; un jeu au pied trop hasardeux de Tristan (!) ; une charnière certes valeureuse mais qui ne doit pas aller systématiquement pêter… Bon ben, au boulot !

.

Dimanche 7 mai – Tournoi Papa Allex de Sainte Geneviève des Bois

A défaut de car, un co-voiturage avait été mis en place. Merci donc d’une part aux parents qui y ont contribué, et d’autre part, à Odile, Lionel, Jean-Louis, Francis… pour avoir géré la logistique de cette organisation dans leur catégorie. Le rendez-vous était donné pour 8h30 sur place. Et première satisfaction, tout le monde était présent et à l’heure. Seconde satisfaction, le ciel fut clément : pas une goutte de pluie !

M14 : de superbes vainqueurs pour un premier titre de l’année ! Nous présentions une équipe M14 au tournoi Papa Allex. Le groupe retenu avait été constitué certes autour d’éléments parmi les plus performants de l’effectif, mais aussi en effectuant quelques rotations sur des postes à forte concurrence, afin de voir tout le plus de monde possible en tournoi. Au programme de la matinée, deux poules. Il faut noter qu’à la faveur des différents résultats et de la formule du tournoi, nous avons pu rencontrer tous les équipes engagées à l’exception de Sainte Geneviève des Bois. :

Poule 1

Poule 2

RS77 Antony Métro (92)
Bagneux (92) Sainte Geneviève (91)
Oval des Mauves (45) Brétigny (91)
Sens (89) Cergy (95)

 Phase qualificative du matin : Les oppositions du matin ont permis de mettre en place les nouvelles consignes en terme de mouvement général et d’organisation des déplacements travaillées lors des derniers entraînements. De plus, pour les matchs du matin, nous avons fait attention à équilibrer les temps de jeu de chacun afin de permettre aux 22 joueurs de bénéficier d’un maximum de temps pour s’exprimer. Les scores sans appel : RS77 – Sens 20 – 0 ;  RS77 Bagneux 35 – 0 ;  RS77 Oval des Mauves 25 – 0. A noter aussi que plusieurs de nos joueurs ont renforcé Bagneux lors de ses autres matchs. A l’issue de la matinée, nous pouvions aller déjeuner tranquilles avec la première place de la poule.

Phase finale de l’après-midi :

¼ de finale : L’objectif de l’après-midi assigné aux joueurs était de jouer le titre, au regard de nos résultats du matin. C’est Brétigny (4ème de la poule 2) qui nous était proposé. Toujours aussi sérieux et rigoureux, nos joueurs ont très vite fait la différence. Cela nous a permis de poursuivre nos rotations entre joueurs. RS77 Brétigny 35 – 0.

½ finale : une retrouvaille au programme pour nos joueurs 2003, qui avaient déjà rencontré le club d’Antony Métro (Fédérale 2) en championnat, avec une défaite ce jour-là à la Faisanderie. Le match fut comme on pouvait s’y attendre bien plus serré que les précédentes rencontres. Une première mi-temps où l’adversaire mobilisa la balle, nous obligeant à rester dans nos 22 mètres. Pour autant, nos joueurs n’ont rien cédé à cinq mètres de notre ligne et la mi-temps fut sifflée sans que personne ne marque de point. La seconde mi-temps fut en tout point inverse : nos joueurs mobilisèrent la balle, usant Antony qui ne  parvenait plus à sortir de son camp. Et nous avons fini par trouver la faille pour inscrire un essai suite à une énième pénalité à 5 mètres de leur ligne d’essai. Score finale : RS77 Antony 5 – 0. Il ne nous restait plus qu’à patienter jusqu’à notre finale qui devait conclure le tournoi. Il faut noter que, tout comme durant la pause du midi, nos joueurs sont restés très calmes et concentrés, regardant avec sérénité se dérouler les finales des autres catégories. La finale était déjà commencée pour eux.

Finale : la finale se déroula sur le terrain en herbe ayant servi toute la journée pour les matchs M12. De fait, il y avait deux tracés, un blanc pour les terrains M12 et un rouge pour le tracé M14. Cet écart de 20 cm entre ligne blanche et ligne rouge d’en-but ne sera pas sans conséquence, comme on le verra. Notre adversaire : le Racing Club de l’Agglomération de Cergy-Pontoise (club jouant en Honneur). Une finale, c’est toujours très particulier, entre autre du fait de l’ambiance générale, avec beaucoup de monde autour du terrain, beaucoup de bruits, d’encouragements, l’envie de bien faire… Scénario Tex Avery dès le coup d’envoi : Ronan fait une superbe réception… avant de se faire aplatir dans la foulée par le costaud 12 adverse puis ensevelir sous un tas de joueurs. Echauffement garanti ! Bref, le ton était donné et nous avons subi la forte pression des joueurs de Cergy et nous nous sommes retrouvés acculés dans nos 22 mètres. Nous allions y passer toute la mi-temps sans pouvoir mettre la main sur le ballon. Nos adversaires étaient très propres dans leur conservation. Pour autant, nous ne cédions pas et cela, même à 5 mètres de notre ligne. Finalement, l’arbitre accorda un essai à Cergy (pourtant aplati sur la ligne blanche et non sur la rouge). La mi-temps fut donc sifflée avec ce léger avantage de Cergy à la marque. C’était notre premier essai encaissé de la journée. Pour autant, nous avions des motifs d’espoir pour peu que nous puissions enfin mettre la main sur la balle. Le temps de distiller quelques consignes et le match reprenait. Dès l’entame, la mouche changea de coche ! Nous avions enfin la gonfle entre nos mains. Et après plusieurs temps de jeu, nous avons fini par trouver notre ailier décalé pour que celui-ci aplatisse… Mais malheureusement sur la ligne rouge ! Et là, l’arbitre le vit. Arrggghhh ! Pas le temps de cogiter, il fallait retourner au jeu. Et sur un nouveau un mouvement d’ampleur, illustrant parfaitement les nouvelles consignes, notre autre ailier parvint à marquer… et derrière la bonne ligne, ce coup-ci ! Un essai partout, mais pas d’égalité pour autant, car comme nous avions eu deux cartons jaunes le matin, l’égalité finale au score aurait donné Cergy gagnant. Les joueurs ont alors continué en respectant les consignes de jeu, et suite à une mêlée sur nos 22 mètres, ils ont lancé une attaque : le départ du 8 derrière la mêlée nous fit gagner la ligne d’avantage, balle protégée puis écartée au milieu du terrain. Le premier centre fixa et décala notre arrière qui franchit alors le premier rideau. Il accéléra, crocheta l’arrière adversaire à hauteur des 50 et termina sa course pourtant commencée sur nos 30 dans l’en-but adverse, s’appliquant à bien aplatir derrière la ligne rouge et ce, de façon bien visible. Hé hé… 2 essais à 1, nous prenions enfin l’avantage. Il ne restait alors que quelques secondes à jouer. Sur le coup d’envoi, le réceptionneur de Cergy fit un avant. S’en suivit une mêlée, l’arbitre annonçant que c’était la dernière action. Il n’en fallait plus, nos joueurs tapaient en touche, et enfin, récompensés de leurs efforts, ils goutaient à la victoire.

Bilan de la journée : 1/ un premier titre cette année, ça fait plaisir ; 2/ 6 matchs pour autant de victoires ; 3/ 26 essais marqués pour 1 encaissé. Difficile de faire mieux.

2

Les vainqueurs, de gauche à droite :

Accroupis : Ethan, Ronan, Florian J, Thomas, Nata, Thibault, Gabriel G, Alex, Gabriel P, Mahé

Debout : Ze coach, Timothée, Lynh, Lucas, Valentin, Florian D, Antoine, Marc, Virgile, Alexis, Matthieu, Imanol, William. 1

Tiens c’est bizarre, mais quand Imanol dabe, on a l’impression qu’il se recoiffe…

M12 : à défaut de titre cette année, une très belle prestation ! Venus défendre leur titre acquis l’année dernière, nos benjamins ont tout donné pour y arriver. En poule du matin, un beau niveau de jeu collectif pour en sortir premiers invaincus : victoires contre Val d’Orge (20-0), contre Paris Massif Central (15-0) et contre PUC-2 (20-0), plus un match nul chèrement acquis contre Ovalie Main sur Loire (10-10). Mais la reprise fut difficile ! Il fallait être à 100 % d’entrée pour battre PUC-1. Mais encore en pleine digestion (sic), nos joueurs les ont regardé jouer et pris quatre essais d’entrée, sans défendre ! Dommage, le réveil  fut efficace et en privant le PUC de ballons, la remontada fut amorcée deux beaux essais. Mais elle fut trop tardive pour inverser le match. Score final : 10-20. Ceci dit, être éliminé par le PUC-1, cela reste honorable. Il restait toutefois à batailler pour aller chercher la 5ième place sur 16 et confirmer les belles choses vues le matin. Et là, le comportement fut à nouveau exemplaire. Superbes victoires 20-0 contre Brétigny-sur-Orge et 15-0 contre Massy-2. La réaction collective est donc à relever, avec un état d’esprit qui fit plaisir à voir. Merci aussi aux joueurs volontaires pour aller, alternativement, renforcer l’équipe de Ris Orangis en manque d’effectif.

Le regret ? Quelques joueurs ne se sont pas mis d’entrée dans le sens du jeu lors du ¼ de finale, et marchaient sur le terrain… Face à une belle équipe organisée comme celle PUC, ça ne pardonne pas. Mais c’est aussi notre faute. Et puis n’oublions pas que l’effectif de cette année avait 40 % de 1ière année, soit bien plus que l’année dernière. Cela compte en terme de maturité collective et de gabarit.  

Les satisfactions ? Nombreuses : 22 essais marqués (Siméon à plusieurs reprises dont un suite à un judicieux coup de pied pour lui-même et un autre sur une belle remise intérieure de Tom, Tristan deux fois, Ilyan sur un départ futé de 9 au ras du ruck, Gary avec un bel essai d’avant tout en finesse… ont été de la fête) pour 6 encaissés, pour un bilan de 5V, 1N et 1D. Une équipe qui, en dehors du ¼ de finale, a démarré tous ses matches à fond, ce qui est une véritable progression. Avoir vu un groupe homogène, solidaire, et qui a su remettre le bleu de chauffe pour arracher ce qui est quand même une belle 5ième place. Plusieurs objectifs du jour ont été atteints : les soutiens en jeu dedans ont été globalement efficaces ; la pression défensive plutôt correcte ; la défense sur notre ligne acharnée. Et puis, si Siméon a une nouvelle fois marqué beaucoup d’essais, les copains étaient toujours là au près pour le soutenir : ses essais auraient donc pu être marqués en bout de ligne par d’autres. Et cela, c’est très bien. Boulet d’Or : bon allez, tout le monde a haussé son niveau et le Boulet ne sera pas décerné. Oh bien sûr, il y a eu quelques candidats de ci de là, comme Bérenger avec ses deux en-avant successifs sur coup de pied d’envoi, et son choix tactique surprenant de ne plus passer à son 10 quand Siméon a remplacé Gaëtan blessé. Ou bien encore Peïo, pour son bavardage incessant dans la voiture (sic) ! Mais bon, c’est vraiment histoire de les taquiner. Bouchon d’Or à Siméon, qui outre son animation offensive, découpe les porteurs de ballon adverses avec délectation (oufffff ! ca pique !). Talent d’Or à Martin qui, pour son premier tournoi, a montré toute la journée un total engagement sur le terrain et un sourire ravi.

M10 : (à compléter)

M8 : une superbe matinée où nos M8 ont enchaîné les victoires prometteuses. 25-5 vs Corbeil ; 25-0 vs Sens ; 25-10 vs Bagneux ; 25-5 vs Massif Central 1 ; 30-5 vs Massy 2 ! 26 essais marqués pour 5 encaissés. L’équipe sortait donc largement première de sa poule. (à compléter)

.

29 et 30 avril – Tournoi International de Provins M14 & M16, 14ème édition des Médi’Ovales : des souvenirs plein la tête… et des bleus plein le corps !

Les Médi’Ovales, c’est un tournoi international, donc un tournoi à part dans le vécu d’un rugbyman. Il y flotte un parfum de Tournoi des VI nations avec tout le folklore du rugby auquel on est tous très attachés (échanges avec des adversaires de langues différentes, hymnes, drapeaux, chants, frites…).

La compétition : en M14, il y avait 8 clubs engagés répartis sur deux poules de quatre : Poule 1 avec Delf (Pays-Bas), Old Wimbledon (Angleterre),  Wrexham (Pays de Galles) et RS77 (France) ; Poule 2 avec Shrewbury (Angleterre), Gdansk (Pologne), Provins (France) et XV du Président. Le XV du Président étant une équipe dont l’effectif change à chaque match, à la mode Barbarians : elle est donc constituée de joueurs issus de toutes les équipes engagées sur le tournoi.

Le groupe M14 constitué avait rendez-vous à 7h45 à la Faisanderie (le samedi comme le dimanche). Au programme de ce premier jour de compétition : 10h défilé en ville de toutes les équipes (moment très sympa) ; 12h pique-nique sous le soleil ; 14h début des matchs.

 2017_04_29 Provins 1b

Le RS77 prêt pour le défilé.

 2017_04_29 Provins 2b

La parade en ville.

Première journée : pour le premier match, l’opposition était galloise avec le club de Wrexham. Nos joueurs furent d’entrée cueillis à froid, en se mettant en difficulté dans cette fameuse zone rouge (seule grosse erreur collective du tournoi). Les gallois en profitaient pour marquer leur premier essai. Le reste de la courte mi-temps (2×6 minutes) sera à notre avantage. Nos joueurs rentreront par deux fois dans l’en-but adverse sans malheureusement marquer (quoique…enfin, l’arbitre a toujours raison…). Durant la seconde mi-temps, les gallois très réalistes réussiront à marquer un deuxième essai sur une attaque placée. Et nos efforts ne seront pas payés car nous n’avons pas réussi à marquer.

Le match suivant allait nous opposer au futur vainqueur du tournoi, le club anglais d’Old Wimbledon, pour un véritable défi physique (aaagghh ! leur 8 !). Et là, le moins qu’on puisse dire c’est que nos joueurs ont su faire honneur au maillot. Si la première mi-temps de nos joueurs fut peu agressive et soldée par les deux essais adverses, la seconde fut un régal défensif, avec en prime deux en-avants de notre part dans leur en-but. Les résultats obtenus par la suite par Old Wimbledon nous confirmeront l’impression à la sortie du match : notre défaite deux essais à zéro, avec une seconde mi-temps passée en grande partie dans le camp adverse, sera la plus courte (et difficile) victoire obtenue par nos adversaires (en ½ finale et en finale, ils passeront 5 essais respectivement à Provins et aux anglais de Shrewbury).

Le dernier match de la journée voyait nos joueurs affronter les néerlandais de Delf. La victoire acquise sur le score de 5 essais à 0 permettait à tous nos joueurs de retrouver le sourire avant que plusieurs d’entre eux n’aillent le temps d’un match porter les couleurs du XV du président. 2017_04_29 Provins 3b

Le XV du président à fort accent RS77.

 Seconde journée : du fait de nos deux courtes défaites, nous étions rebasculés en poule basse pour la dernière partie du tournoi : « dura lex des tournois, sed lex des tournois » ! Le premier adversaire du jour fut le XV du président, parmi lequel un M16 néerlandais s’était glissé (mais autorisé par l’organisateur, en respect des règles du rugby néerlandais). Qu’à cela ne tienne : nos joueurs ont, en toute logique, aisément remporté le match sans encaisser d’essai.

Le deuxième et dernier adversaire fut les polonais de Gdansk, là encore, renforcés d’un joueur M16 (là, pas vraiment de raison mais bon…). Là aussi, cela ne changea rien à la détermination du groupe qui s’est imposé assez facilement, en proposant de très beaux mouvements et toujours sans encaisser d’essai.

Bilan : nous finissons 5ème sur 8 équipes engagées. Au rayon des grandes satisfactions, la défense individuelle et collective : nous quittons le tournoi en n’ayant encaissé que quatre essais pour onze marqués. Autre très grande satisfaction, le comportement sur et hors du terrain de nos joueurs : ils n’ont jamais rien lâché, et ce même face à des gaillards bien plus grands et costauds (mais de quoi se nourrissent donc nos amis britanniques ? J). Les deux défaites furent très serrées contre les équipes qui finiront 1 et 3ème du tournoi, et leur plus difficile victoire respective fut obtenue contre nous. Juste pas de chance de les avoir eu dans notre poule de qualification. Dernier point de satisfaction, peut-être le plus important, le Prix du Fair-Play reçu par l’ensemble de la délégation du RS77 (joueurs M14 et M16, éducateurs, parents), en récompense du comportement festif de tous et de l’investissement de nos joueurs dans le XV du Président. 2017_04_29 Provins 4b

Podium du fair-play pour tout le groupe RS77 M14 et M16.

Finissons par les mercis :

-              Tout d’abord au club, d’avoir fait l’effort de mettre à disposition un car. Nous y sommes sensibles, cela permet aux joueurs de passer des moments entre eux et aussi aux effectifs d’être plus conséquents.

-              Ensuite, un très grand merci aux nombreux parents pour le soutien logistique apporté tout au long de ces deux jours : le RS77 avait dressé le Camp du Drap d’Or (barnums…) ! C’est ça aussi, l’esprit rugby. Et c’est de cette manière qu’on va pouvoir donner corps à notre projet de club. Bravo ! Il faudra juste durcir le régime pour préparer l’été. 2017_04_29 Provins 5b

La hola du RS77 (à noter au 1ier plan notre supporter exemplaire Jean-Louis)

-              Pensée aussi aux équipes étrangères, avec quand même une sacrée palanquée de drôles de zigues ! Ah, on se souviendra tous de cet éducateur gallois aux chaussettes jaunes, au rire  franc et à la canette soudée dans la main !             

-              Enfin aux organisateurs – et parmi eux, nos amis Miguel et Xavier – qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour faire de ces deux jours de tournoi, une fois encore, un grand moment de partage autour du ballon ovale. Et avec le soleil ce coup-ci ! Félicitations et nous reviendrons avec grand plaisir l’an prochain.

.

Samedi 22 avril – Un beau week-end de rugby pour le RS77

M14 : dernière levée de championnat

Rouges : le groupe 2003 jouait sa triangulaire d’accès à la finale régionale CIFR A3. Les deux adversaires avaient déjà été rencontrés en phase de qualification : Garches-Vaucresson (03/2017) et Terres de France (01/2017). Lors de la première rencontre, nos joueurs avaient subi la loi de ces deux équipes. D’où l’intérêt de cette demi-finale pour nous permettre de juger des progrès du groupe. Au final, si Garches est resté souverain à domicile, la défaite fut bien plus acceptable cette fois-ci. L’adversaire était juste plus fort. En revanche, la belle victoire acquise contre Terres de France a mis en relief la progression de ce groupe depuis son accession au niveau CIFR A. C’est très encourageant, non seulement pour la fin de l’année, mais aussi et surtout pour l’an prochain en catégorie supérieure. Les scores : Garches 26 – 0 RS77 ;  RS77 46 – 0 Terres de France. En terminant deuxième de cette demi-finale, le groupe n’accède pas à la finale régionale. Pour autant, cela est loin d’être un échec : il faudra se souvenir que le groupe a commencé son année au niveau du dessous, en CIFR B. Bravo à tous.

Bleus : le groupe 2004 accueillait quant à lui les équipes d’Epernay (séniors en Fédérale 2) et l’entente entre les deux clubs de Reims (Stade Reims Rugby et Reims Université Club). Malheureusement, les rémois ne se sont pas déplacés, soit une victoire par forfait 25-0 pour les deux autres équipes. Du fait de ce forfait et de notre excellente entente avec les dirigeants M14 d’Epernay (c’était notre 3ème rencontre avec eux cette année !), nous nous sommes mis d’accord pour jouer deux matchs - l’un officiel et l’autre amical – afin de donner une heure de temps de jeu à tous. Nos amis venaient tout de même de faire 2h30 de bus. Notre groupe (22 joueurs présents, bravo !) a su globalement maitriser son match. Mais un manque de maitrise nous a encore couté deux essais facilement évitables. Cela aurait permis de finir le match avec moins de sueur froide : on menait tout de même 21 à 5 au milieu de la deuxième mi-temps, score confortable avant de se faire peur sur la fin du match. Le score : RS77 21 – 17 Epernay (score à la mi-temps 7-0). A noter que décidément, une fois de plus contre Epernay, la différence au score s’est jouée sur l’efficacité à transformer les essais : merci Ronan d’avoir été intraitable dans cet exercice. Rien à signaler sur le match amical, à part que cela a été l’occasion de faire jouer les joueurs à des postes inhabituels pour eux (Eugène en 9, Ronan en centre…). Notons juste qu’Epernay avait dans son groupe un joueur habituellement titulaire en équipe une et en sélection régionale mais que par principe, il ne l’a délibérément fait jouer que pour le match amical ! Là, respect. Récompenses du jour : Talent d’or : Wiwi. Ses nombreuses charges ont soulevé l’admiration des parents présents (merci à eux de leur soutien), et pas seulement des siens ! Bravo William, car en plus, tu es maintenant capable de changer de rythme dans tes courses, cela te rend encore plus perforant. A noter que Simon aurait pu être le lauréat, mais comme il a préféré s’illustrer dans la catégorie boulet d’or… Bouchon d’or : Ronan, pour ce plaquage très autoritaire lors du match amical sur le centre adverse. Bravo, cela montre bien une nouvelle fois que plaquer efficacement et fort n’est absolument pas lié à la taille ou au poids. Boulet d’or : Simon. Une fois n’est pas coutume, le boulet d’or a été attribué avant les matchs ! Et oui, Simon est arrivé sans ses chaussettes de match, sans son short de match, sans son maillot de match… Pour finir, soulignons encore l’excellent état esprit au bord du terrain des éducateurs d’Epernay mais aussi sur le terrain de leurs joueurs. Bravo.

Le championnat étant terminé pour nos deux équipes, l’heure est donc au bilan.

2003 : bilan quantitatif : 18 matchs : 10 victoires pour 8 défaites avec à la clef une montée de CIFR B à CIFR A à l’issue de la phase de brassage. Bilan qualitatif : Points positifs : 1/ le groupe a su se constituer cette année ; 2/ Présence d’un noyau de joueurs performants et sérieux ; 3/ Jusqu’à 7 joueurs retenus en sélection départementale. Points à surveiller : 1/ Groupe un peu juste en effectif ; 2/ Des déplacements avec parfois un effectif trop juste en nombre ; 3/ Une tendance à renoncer quand l’adversité est très forte (cas du CIFR A).

2004 : bilan quantitatif : 17 matchs avec 9 victoires pour 8 défaites. Bilan qualitatif : Points positifs : 1/ Groupe très soudé avec une grosse assiduité aux entraînements et aux matchs ; 2/ Etat d’esprit irréprochable sur et hors du terrain pour ce véritable groupe de potes, avec la volonté partagée de ne jamais baisser les bras ; 3/ Groupe qui a rivalisé tout au long de l’année avec des équipes fortement renforcées par des 2003. Points à surveiller : 1/ Une tendance à mettre du temps à rentrer dans les matchs (en cours d’amélioration) ; 2/ Groupe à épaissir un peu en vue de l’an prochain

D’une manière générale, nous sommes très satisfaits de l’année en championnat. Peu de clubs réussissent à engager deux équipes à 15 (nous sommes les seuls en Seine et Marne). Et nous l’avons fait toute l’année sans aucun forfait.

.

EDR : superbes résultats au plateau Essonne à Orsay

Nos M10 étaient exemptés de ce plateau car les benjamins de l’Essonne avaient leur tournoi départemental. 

M8 : avec un effectif de 12 joueurs (10 rouges et 2 bleus…) et après une coupure de trois semaines, l’envie de jouer était au rendez-vous, ce qui s’est traduit par une belle démonstration de puissance des joueurs les plus aguerris. L’ensemble de l’effectif a appliqué une pression défensive efficace contre Orsay mais seulement sur la seconde mi-temps. Dommage de les avoir regardés durant la première ! Contre Marcoussis, une pression offensive de tous qui ne leur a laissé que quelques occasions de réduire la marque. Le placement sur les extérieurs des regroupements se précise doucement Ce groupe progresse encore et devrait satisfaire grandement les prochains éducateurs la saison prochaine. Bravo à tous.

M12 : l’affaire s’annonçait difficile question effectif, pour ce déplacement sans car. Au final, onze  2005 et treize 2006 ! Mais on était les seuls du plateau à pouvoir aligner deux équipes. C’est pas mal, même si 24 s sur 44 licenciés, ça relativise un tantinet… Le pas top, c’était l’état du terrain, très dur…

L’adversité du jour était constituée par deux belles équipes bien organisées, ayant une majorité de 2ième années et surtout des remplaçants (4 pour Orsay, 7 ou 8 pour Marcoussis).

M12 rouges : deux matches sérieux, avec à la conclusion deux victoires solides : 15-10 contre Orsay et 25-5 contre Marcoussis. Les efforts des derniers entraînements sur les déblayages et les cellules de trois commencent à porter leurs fruits, avec quelques séquences de jeu efficaces alternant bien deux temps de jeu en fixation puis jeu déployé. Mais pas de focus particulier aujourd’hui sur le technique ou le tactique car l’énorme point positif du jour fut dans le comportement des joueurs (voir plus bas). Attention quand même pour certains joueurs à ne pas trop laisser Siméon faire le taf : il faut l’aider… Trophées du jour maintenant. Boulet d’or à Tom : il a vraiment fallu se secouer les neurones pour trouver un candidat au trophée mais the winner is Tom Da., pour son en-avant sur le coup de pied de renvoi. Bon d’accord, ce n’est vraiment pas dramatique mais tu nous dois des bonbons au prochain entraînement ! Bouchon d’or à Lulu pour ses deux plaquages en dernier défenseur sur la ligne. Talent d’or à Siméon : notre carte Sim a été fidèle à son image, à fond de bout en bout, énorme en défense, décisif en attaque, capitaine exemplaire. Ne lui manque plus que la parole sur le terrain ! Mention spéciale pour notre Gary : valeureux de bout en bout, il s’est pris un énorme plaquage offensif en fin de match pour atterrir sur un sol bien dur qui, évènement rare, l’a obligé à sortir : ses yeux ont fini le tournoi moins pétillants que d’hab, et son sourire légendaire a temporairement disparu…    

M12 bleus : deux matches sérieux aussi, mais avec un gros déficit physique face aux deux mêmes équipes rencontrées par les rouges. Logique que cela ait piqué un peu ! D’où deux larges défaites prévisibles au score, mais avec des essais adverses la plupart individuels et basés sur le physique de quelques joueurs ! Mais là encore, il y a des défaites qui valent plus que des victoires. Que nos 1ière année ont été courageux et valeureux, ils n’ont rien lâché (voir plus bas), avec un effort constant de bien se placer notamment dans la ligne défensive. Et au final, je suis convaincu que nos bleus ont bien davantage appris sur ce match que les équipes adverses. Même si Valentin, au sortir d’un regroupement, a perdu… une dent (de lait, ouf !). Allez, nos trophées quand même pour le principe. Boulet d’or à Ilyan : ce petit sacripan de 9 n’hésite pas à aller défier les avants adverses… mais peut-être un peu trop pour un 9 ! Bouchon d’or à Peïo, Basile E. et Paul : une triplette méritante pour les progrès qu’ils affichent ces derniers temps dans l’art du plaquage en particulier, et dans les zones de combat en général. Talent d’or à Loïc : notre petit casqué a une fois de plus été dans l’avancée continue, dans le défi, dans le soutien au ras.

Mais au-delà des scores et des progrès affichés dans le jeu, quel bel après-midi de rugby pour les M12 ! Parents et éducateurs avons été particulièrement fiers de l’engagement, de la volonté et de la solidarité de nos deux équipes. Sans aucun remplaçant contrairement aux adversaires, chacun a tenu sa place en serrant les dents et sans rien lâcher.  Et il y avait pourtant des larmes dans les yeux tellement ça piquait. Bref, un vrai groupe qui vit bien, et une bonne base pour progresser encore. La haie d’honneur des deuxième année aux première année restera un beau souvenir.  

Mais que croyez-vous que nos joueurs cabossés et à plat aient demandé de faire après leurs matches ? Un petit match entre eux, bien sûr ! Bon, on a un peu redistribué les cartes pour équilibrer les boîteux, les bosselés, les tout rouges… et notre Gary mis au repos : les bleus avec Siméon et Yoyo contre les rouges. Un sacré bon moment de rigolade où les bobos ont laissé la place aux sourires. Top quoi !

Et comment croyez-vous que cela se soit terminé ? Par les 100 cookies de la maman de Bérenger. 100 cookies pour 24 joueurs… A noter le très bon accueil des dirigeants d’Orsay, sympas et rigolos. Du coup on a partagé avec eux les cookies rescapés. Bref, excellent après-midi.

.

Samedi 26 mars – Enfin le printemps ! Et de belles perspectives

M14 (2003) 4ièmes IdF au Challenge Orange : le Challenge Orange oppose des groupes de quatre joueurs (plus un remplaçant) sur des exercices individuels et collectifs (plaquages, jeu au pied, gestion des surnombres, parcours techniques et chronométrés…). Victorieux du Challenge Orange du 77 il y a quelques semaines, mais avec un groupe de cinq joueurs remanié à la dernière minute (on pense notamment à Antoine, durablement blessé lors de cette étape sur un simple coup de pied de pénalité), et sans plus de préparation du fait d’une organisation précipitée du CODEP et CIFR (sic), notre groupe composé de Mathieu, Imanol, Mahé, Gabriel G. et Thomas s’est finalement classé 4ième sur 18 équipes qualifiées (i.e. 4ième sur 170 EDR en IdF). Sans préparation particulière, nos minimes font donc presque aussi bien que l’année dernière (1ier du 77 et 3ième d’IdF). Bravo à eux et au coaching de Xavier !

trophée orange m14De belles photos du papa de Mathieu sur : https://share.orange.fr/#d8yNxKTpjX3c9c1bf415

.

M14 rouges (2003) – Dernière journée de qualification CIFR A… et une victoire

C’est un groupe de 20 joueurs 2003 qui s’est déplacé ce samedi à Fresnes pour y disputer la dernière triangulaire de qualification contre Fresnes (séniors en 1ère Série) et l’Union des Bords de Marne (séniors en 3ème série). L’objectif fixé aux joueurs était d’accrocher enfin une première victoire dans ce difficile championnat CIFR A. Objectif atteint et qui aurait même pu être doublé. En effet, à la mi-temps, le RS77 menait contre les deux adversaires en ayant joué jusqu’ici contre le vent. L’espoir était donc grand pour Coach Xavier de voir ses joueurs boucler cette phase de qualification par deux victoires. Malheureusement, si contre Fresnes le score a pu être tenu, ce ne fut pas le cas contre l’UBM. Pire encore, au milieu de la seconde mi-temps, le RS77 menait encore 22-19 avant de prendre 2 essais pourtant si évitables et d’échouer sur le score de 22 – 33 ! Les scores : RS 77 – Fresnes 20-12 ;  RS 77 – UBM   22-33. Bilan pour le groupe 2003 à l’issue de la phase de qualification en CIFR A :

- sur le plan quantitatif : après avoir survolé la phase de brassage et être reversé en A, les huit matchs qui ont suivi se sont soldés par 1 victoire pour 7 défaites, avec souvent beaucoup trop de points encaissés ;

- sur le plan qualitatif : le groupe, engagé en début d’année en CIFR B, avait gagné par ses excellents résultats (pour rappel 8 victoires en 8 matchs en phase de brassage) le droit d’évoluer au niveau du dessus. Force est de constater que le groupe n’a pas su confirmer. L’apprentissage a été un peu difficile pour cette génération qui, jusqu’ici, n’avait jamais évolué à ce niveau. Le point positif vient des 6 à 7 joueurs régulièrement appelés en sélection départementale.

M14 bleus (2004) : bilan équilibré en poule haute régionale des équipes 2 : 22 joueurs au départ du bus ce jour… plus 1 ! Nous reviendrons sur The Plus dans le talent d’or du jour ;-) .    Pour cette dernière journée de qualification de la poule haute du championnat régional des Equipes 2, l’objectif comptable était de ramener au moins une victoire afin de solder le bilan avec autant de victoires que de défaites ainsi que de confirmer les progrès entrevus lors des deux dernières sorties. Objectifs atteints et nous en sommes fiers. Nous nous déplacions à Saint Germain en Laye pour y affronter les locaux, l’entente Maison Laffitte Saint Germain Poissy (MLSGP2 ; séniors en Honneur) et Vincennes 2 (séniors en Honneur). L’objectif comptable a été atteint avec une belle victoire contre Vincennes, et l’objectif sportif aussi notamment en terme de comportement sur le terrain… sauf peut-être la première mi-temps contre MLSGP ! Les scores : RS77 – Vincennes 20-5 (score à la mi-temps 15-0)   ;   RS77 – MLSGP   0-24 (score à la mi-temps 0-7) ;  MLSGP – Vincennes 14-10 (score à la mi-temps 7-10). Les récompenses du jour : Talent d’or exceptionnellement attribué non pas à un joueur mais à un supporteur, un supporteur qui avait fait un grand voyage depuis… l’Angleterre. En effet, notre copain Miles, joueur au RS77 depuis les lutins mais qui cette année est en internat en Angleterre, était venu faire la surprise à ces potes de les accompagner pour la journée. Merci Miles, tout le monde a apprécié et tu as constaté combien personne ne t’avait oublié et plus encore combien tous, nous attendons ton retour l’an prochain. On en oublie même que tu es anglais (J) ! Boulet d’or à Eugène pour cette superbe passe vissée, bien tendue, rapide… mais dans le dos de Noane et donc un cadeau pour un essai à zéro passe pour nos adversaires… Bouchon d’or à Maël : là, il y a eu débat dans le car, et finalement c’est le coach qui a tranché en attribuant à Maël la distinction. Car en plus d’avoir découpé en planche son vis-à-vis, l’action a provoqué une réaction d’humeur du joueur de Vincennes, l’arbitre a vu jaune et le dit joueur retrouvé le banc. Coup double Maël ! A noter avant de conclure, qu’une fois encore, nos adversaires alignaient 9 à 10 joueurs de 2003. Cela pour bien mesurer l’excellent comportement d’ensemble de l’équipe de 1ière année dans la poule.

Bilan pour le groupe 2004 à l’issue de la phase de qualification, championnat régional des équipes 2 :

- sur le plan quantitatif : un bilan à l’équilibre parfait, 4 victoires et 4 défaites, pour huit matches joués loin de la zone de confort qui laissent entrevoir de belles perspectives pour l’an prochain ;

- sur le plan qualitatif : le groupe de 23 licenciés comporte 7 débutants, et pourtant il a rivalisé avec les grosses écoles de rugby du comité IDF dont les équipes 2 sont pour la plupart elles-aussi des équipes sélection (mélange de 1ière et 2ième année sans débutants). Le championnat équipe 2 est en effet très relevé car il ne concerne que les clubs capables d’aligner deux équipes complètes. Les adversaires rencontrés cette année seront l’an prochain soit en CIFR A soit en CIFR A+ (la poule très haute du comité). Nous sommes donc très satisfaits du comportement des 2004.

2017_03_25 M14 2004 à MLSGP

Le groupe 2004 ce samedi 25 mars

M8 et M10 à Ris Orangis :

Les M12 étaient exempts de matches ce samedi : avec leur trois éducateurs, ils ont pu ainsi profiter tout seuls et du soleil, et du terrain en herbe pour un entraînement exceptionnellement prolongé. Et un match à la clef sur le grand terrain ! Une très belle expérience.

 Pendant ce temps, nos petits M8 et M10 étaient en vadrouille chez nos amis de Ris Orangis. Du côté des M10, l’apm s’annonçait délicate du fait de beaucoup de défections de dernière minute. Mais Jean-Louis et Cyril ont pu aligner finalement deux équipes, de tout juste 11 joueurs chacune. Ouf ! Quatre 2ième année ont été basculés avec les 1iére année : merci à eux mais c’est aussi cela le rugby : se mettre à la disposition du groupe. Tout reste, cela a été très bénéfique à ce quatuor qui s’est mis en évidence. Pour le groupe M10 rouges 2iéme année, les garçons ont joué contre Ris et Sainte Geneviève des Bois (trois 1/3 temps de 8 minutes chacun). Résultats : défaite contre Ris 3-6 et victoire contre Sainte  Geneviève 4-1. Mais la défaite contre Ris est à mettre en perspective avec le 0-10 que nous avions pris en début de saison contre eux avec 10 joueurs présents ce jour-là. Les progrès sont donc à relever. Par ailleurs, après une série de trois défaites et un nul (avec 20 essais encaissés pour 4 marqués…), les résultats du jour ont fait du bien au moral des troupes. Les nombreux parents présents ont assisté à un très bel après-midi de rugby, un régal avec du plaquage, des passes, des montées défensives groupées, des points de fixation puis ouverture, des touches gagnées, et surtout de la niaque et de l’envie. Nous avons retrouvé avec plaisir l’équipe qui était aller gagner à Pontault contre Pontault et Meaux en début de saison. Pour le groupe M10 bleu 1ière année, deux matches contre Ris 2 étaient au programme (pas d’équipe 2 pour Ste Geneviève). Le premier fut difficile avec surtout une 1ière mi-temps calamiteuse (0-4) avant de se mettre enfin en mode rugby et gagner la seconde mi-temps (3-2) à défaut de gagner le match (3-6). Le second match fut plus équilibré pour finir sur un score de parité 3-3. Plutôt satisfaisant. Puis les deux équipes 1ière année des deux clubs ont été brassées pour un 13 vs 13 très sympa. Là encore, très bel état d’esprit et super ambiance entre les joueurs, les éducateurs et les parents. Côté M8, deux matches contre Sainte Geneviève étaient au programme, les M8 de Ris étant engagés autre part. Et au final, une victoire et une défaite. Bref, pour conclure – mais cela est une tradition chez eux – un très bel apm de rugby du côté de Ris Orangis.

.

Samedi 18 mars : de belles choses de parts et d’autres

Ce samedi, c’était un programme en trois temps proposé à nos minimes :

M14 (joueurs 2ième année en sélection) : le matin, nos sélectionnés, Matthieu, Gabriel, Imanol et Lucas étaient à Ris-Orangis pour le tournoi inter-sélections IdF. Quatre joueurs seulement contre sept lors du précédent tournoi. En effet, Antoine est toujours blessé et rentre dans une longue période de récupération. Souhaitons-lui bon courage. Mais qu’elle idée aussi de se faire une blessure de footeux ! De leur côté, Ethan et Alexander, pour différentes raisons, n’ont pas pu participer à l’entraînement de la sélection mercredi. C’est dommage car ils étaient partants sûrs pour le tournoi. Quoi qu’il en soit, nous félicitons les présents qui, sous un léger crachin matinal, ont su porter haut les couleurs du RS77, en étant même décisifs lors de la belle victoire contre la sélection du 75. Les résultats du matin : dans le jeu à VII défaite contre le 75 dans le jeu à VII, et victoire contre le 60 ; dans le jeu à XV, victoires contre le 75 (7-5) et le 60 (12-0). Pour le reste du groupe 2003, c’était entrainement à la Faisanderie, un entraînement plus individualisé puisque le groupe était réduit.

M14 bleus (1ière année) : le groupe 2004 était quant à lui en déplacement à Versailles pour y jouer le rattrapage de la première journée de qualification régionale initialement prévue le 14/01. Les adversaires du jour : le Rugby Club de Versailles (séniors en Honneur) et le Rugby Epernay Champagne (séniors en Fédérale 2). Nous avions déjà rencontré Versailles en phase de brassage, et la deuxième rencontre a confirmé ce que nous avions déjà vu : l’équipe de Versailles était meilleure que nous. Certes, il faut noter que nos deux adversaires du jour avaient 8 à 10 2003 sur les feuilles de présence, là où nous avions fait le choix de n’en emmener que 4, juste pour compenser le nombre de forfaits chez nos 2004. Et parmi nos 4 joueurs de 2003, deux sont des débutants ayant signé leur première licence en septembre. Mais attention, cela n’est ni une excuse, ni une critique : nous ne reprochons rien à nos adversaires du jour qui bénéficient d’un vivier de joueurs plus important que nous. Cela permet juste de relativiser la défaite contre Versailles, de donner encore plus de valeur et de saveur à la victoire contre Epernay, et plus globalement d’apprécier à sa juste valeur les efforts de nos joueurs. Dans ce contexte, la défaite contre Versailles, un peu lourde sur le score, n’en sera pas moins formatrice. Les satisfactions du jour viennent de la victoire contre Epernay. Nous y reviendrons plus en détail dans le talent d’or du jour. Les scores : Versailles 30 – 7 RS77 (15–7 à la mi-temps) ;  RS77 28 – 26 Epernay (14 – 7 à la mi-temps) ;  Versailles 22 – 19 Versailles (7 – 14 à la mi-temps). 

Sortie de Mêlée contre Versailles 2017_03_18 M14 à Versailles 1

 

Récompenses du jour :  Bouchon d’or : Lukas, joueur 2003 débutant cette année le rugby. Nous avions fait le choix de l’emmener pour lui offrir du temps de jeu, et il a su nous remercier et nous donner raison en plaquant à tour de bras. Bravo Lukas, qui est par ailleurs toujours irréprochable dans le comportement. Boulet d’or : Thomas. Trois nominés mais une action nous a semblé vraiment relevée de l’esprit de cette récompense, dont l’idée est de dédramatiser les erreurs afin d’en tirer une leçon. Récit : contre Epernay, nous sommes dans nos 22, nous luttons pour contre-rucker, ce que nous réussissons. La balle est écartée, la défense adverse montre vite, très vite, on repart donc dans le fermé, Thomas est décalé, il prend la balle bien lancé, efface son vis à vis, raffute le suivant, puis accélère le long de la ligne de touche, remonte tout le terrain, prend de vitesse tout le monde. Rentre dans l’en-but. Nous étions très proches au score d’Epernay et cet essai permettait de ranger la calculatrice. Dans l’en-but, Thomas cherche à aller au milieu des perches…mais se fait rattraper pour un adversaire. Il faut dire qu’il venait de faire une course 70 mètres ! L’adversaire le tient, mais Thomas peut encore plonger et marquer à mi-distance des perches, au moins nous marquons 5 points, la transformation n’est pas facile mais l’adversaire va prendre un coup au moral, à 3 minutes de la fin, il aura du mal à s’en remettre. Mais non, Thomas insiste, il veut aller sous les poteaux le bougre… Le défenseur parvient, tout en étant emporté par notre ailier, à… taper dans la balle !!!! Enorme OOOOH dans toute l’assistance. Occasion en or ratée… Mais nous pensons que Thomas a bien retenu la leçon, et c’est comme ça qu’on apprend aussi :-) . Talent d’or : à toute l’équipe. Le talent ira au mental de l’équipe et Thomas en est une belle illustration. Car après l’action du Boulet d’or, il aurait pu sombrer mentalement. Epernay est devant nous, ils tiennent leur victoire car il ne reste à peine que deux trois minutes à jouer. Et bien non, non et re-non ! Après plusieurs temps de jeu, une succession de pénalités jouées vite, des percussions toujours dans l’avancée mettant l’adversaire soit à la faute, soit sur le reculoir, nous finissons par marquer à l’ultime seconde du match par… Thomas himself ! Nous voilà à égalité, mais la transformation est en coin. Qu’à cela ne tienne : Ethan la transforme et nous voilà deux points devant. Durant toute la seconde mi-temps contre Epernay, ce scénario s’est répété : à chaque fois qu’Epernay marquait, nous répondions aussi par un essai. La différence n’a tenu… qu’à un coup de du sort, un coup vent en l’occurrence : Ronan avait déjà réussi les trois 1ières transformations. Mais Epernay en a loupé une, le vent faisant tomber la balle au moment de la frappe ! En tout cas, bravo pour l’état d’esprit. On conclura par un merci aux parents qui ont fait le déplacement à Versailles. Merci c’est très sympa d’être entourés.

Des sourires qui en disent long sur la fierté du groupe de n’avoir rien lâché.

2017_03_18 M14 à Versailles 2

Petit bilan avant la dernière journée de la phase qualificatif, samedi prochain (25 mars) :

Groupe 2003 : 6 matchs 6 défaites. Samedi prochain déplacement à Fresnes pour y rencontrer Fresnes et l’UBM. L’occasion d’accrocher, enfin, une première victoire dans ce très relevé championnat CIFR A ?

Groupe 2004 : 6 matchs, 3 victoires, 3 défaites. Déplacement samedi prochain à St Germain en Laye pour y affronter MLSGP et Vincennes.

Tous à l’entrainement cette semaine !

.

EDR : ça balance pas mal, à Paris !

Tandis que nos équipes 2ième année étant d’entraînement, nos 1ière année étaient en goguette du côté de Paris pour rencontrer deux grosses EDR : le Rugby Club Paris XV (séniors en Honneur ; belle EDR avec 300 enfants) et Massy 2 (séniors qui montent en Pro D2 la saison prochaine) du côté de Suzanne Lenglen.

M12 bleus (1ière année) : tout d’abord, le gros point noir du jour, la disponibilité des joueurs ce week-end : 14 sur 24 licenciés 2006 et 9 sur 19 2005… Il faut vite que l’hiver, la grippe, l’anniversaire de Mère-Grand et le Tournoi des 6 Nations se terminent… A part cela, nos 14 2006 présents, complétés – oblige (sic) – par quatre 2ième année, ont fait du sacré bon boulot. Certes, Massy 2 avait facilité le plateau en étant forfait. Mais les deux matches joués contre RCP XV ont été appliqués et engagés, avec à la clef deux victoires sans appel 20-5 et 20-5. Des joueurs ont pu être testés avec succès à des postes nouveaux pour eux. Très bien. Belle animation offensive dans l’ensemble avec des ¾ rapides qui ont su créer et profiter des intervalles. Si le travail de février sur le replacement défensif collectif semble commencer à porter ses fruits, reste un point noir technique à rapidement corriger : l’inefficacité dans les rucks ! Si on est en retard, si on ne verrouille pas, si on n’est pas baissé, si on ne déblaie pas… il ne faut pas être surpris qu’on perde quelques ballons, et cela même dans les cas où les gabarits nous sont favorables ! Gghhrrrr ! Bon, on vous laisse imaginer ce qu’on va travailler dès mercredi…

M8 bleus : pour le spectacle, il fallait être sur le bord du terrain des pré-poussins. Ils ont arraché un passionnant match nul 10 essais à 10 contre RCP XV. Du rugby Champagne ! En prime, de bien belles photos prises par un papa : https://goo.gl/photos/2LAdtSnYMtfrKtrG6

M10 bleus : du spectacle, il y en a eu aussi côté poussins, mais en notre défaveur. Au final, lourde défaite 1-12 ! Un peu plus de sérieux, d’engagement et d’assiduité ne serait pas du luxe, en match mais aussi à l’entraînement…

.

Samedi 11 Mars : journée dure dure pour les effectifs deuxième année !

Les effectifs 1ière année étaient de repos à l’entraînement en ce samedi ensoleillé. Les groupes deuxième année ont quant à eux eu du  mal à retrouver le soleil…

M14 rouges : des progrès… mais pas assez ! Ce samedi, le groupe 2003 recevait Racing-Colombes (Top 14) et Lagny (Promotion d’honneur) en rattrapage de la première journée de qualification CIFR du 14/01. Disons-le tout de suite, l’objectif principal fixé aux joueurs n’a pas été atteint. Deux rencontres pour deux défaites, certes plus serrées que précédemment mais tout de même : deux défaites, et à la maison. Le groupe est en progression à chaque sortie, mais l’implication n’est pas égale chez tous les joueurs et à ce niveau, cela ne pardonne pas. Nous restons donc frustrés et objectivement derrière nos adversaires du jour. Il reste un dernier déplacement le 22 mars contre Fresnes et UBM et enfin accrocher une (deux ?) première(s) victoire(s) dans cette phase de qualification CIFR A. Voit falloir serrer les boulons ! Les scores : Racing 19 – 0 RS77 (à la mi-temps 0 – 0) ;  Lagny 24 – 19 RS77 (à la mi-temps 17 – 12) ;  Racing 14 – 0 Lagny (à la mi-temps 7 – 0). Samedi prochain, entraînement pour les rouges (à part pour les joueurs en sélection départementale qui auront un tournoi le matin à Ris-Orangis).

https://wetransfer.com/downloads/59ec43bf7ba4e18d6f4d9186b867c62c20170312082146/9dc2171c1fe19f196e8016517e39d28f20170312082146/d106c1

M14 bleus : pour le groupe 2004, il y avait entraînement au programme puisque la rencontre initialement prévue a été déplacée à samedi prochain. Entraînement que d’un œil car l’autre suivait les copains de 2003 sur le terrain d’à côté. A noter, les belles photographies de la maman de Benji à retrouver sur la page de la rubrique Ecole. Samedi prochain déplacement à Versailles.

EDR rouges : c’est avec joie que nos joueurs ont retrouvé, du côté de L’Haye-les-Roses, un terrain de jeu ensoleillé et digne de ce nom, après plusieurs semaines de bains de boue.

- M12 rouges : du combat, de l’envie… mais six fautes d’inattention ! Face à deux belles équipes – équipes sélections, précisons-le -, nos 17 M12 présents ont souffert. Il est vrai que plusieurs absences notables chez nos avants (Gary, Enzo, Alec, Axel…) ont créé un déficit physique qui a pesé sur les fins de matches. Mais rappelons que nous mettons un point d’honneur à faire jouer aussi nos débutants (1iers matches de Martin par exemple, arrivé fin novembre). Mais cela n’explique pas totalement nos deux défaites : 5-10 vs les locaux de Val de Bièvre et 20-35 vs Bagneux. Car il y a eu six « absences » coupables durant les deux matches : deux essais cadeaux donnés sur deux pénalités à 5 m de notre ligne, avec trois de nos joueurs qui se replaçaient tranquilou en tournant le dos au neuf adverse qui n’a eu qu’à passer pour aplatir sans risque !  Deux autres essais cadeaux donnés sur deux rucks à 20 m de notre ligne, avec personne pour verrouiller au ras et donc pour arrêter le futé d’en face qui, à chaque fois, a pris l’intervalle pour aller marquer tout seul sans coup férir ! Un premier essai pris après un rush de 35 m de l’ailier adverse qui a dû être agréablement surpris de voir quatre défenseurs du RS77 défendre au toucher, sans essayer de plaquer ni même de le pousser en touche ! Sans parler de l’interception opportune sur une passe au ralenti qui offrait ainsi un essai gratos. Grrrhhhhh… 6 essais cadeaux donc, sur les neuf pris ! Ca faisait un tantinet beaucoup pour espérer gagner. Outre ces six absences, des petites erreurs inhabituelles de l’équipe qui ont fait la différence pour nous mettre la pression : deux ballons au sol sur lequel on ne se jette pas ; deux en-avant sur des coups de pied de renvoi (!!!). Dernière remarque : Siméon a été un capitaine exemplaire et a marqué quatre de nos cinq essais. Mais attention : certains joueurs s’arrêtent de jouer quand il a la balle et le regardent au lieu d’aller le soutenir… Mais à ce niveau, aucun joueur ne peut plus faire la différence tout seul. Bref, dommage tout cela, car nos joueurs ont été globalement valeureux et ont été au combat en dépit du désavantage physique. Et il le fallait car le jeu des deux équipes adverses était certes bien en place, mais aussi dur et engagé (pas de malentendu : il était aussi tout à fait correct, il faut le signaler, tout comme l’arbitrage, excellent). Et on a répondu présent. Conclusion : nous n’avons pas à rougir de ces deux défaites mais un peu plus de concentration de tous les instants aurait sans doute significativement changé le cours des deux matches. C’est cela le plus rageant : six inattentions qui ont tué tous les efforts faits par ailleurs !… Mais c’est aussi cela, de jouer au niveau A. Election des trophées du jour. Boulet d’Or : Gaëtan dont le jeu au pied pour essayer d’aller chercher une touche a été pour le moins… surprenant à défaut d’être efficace ! Mais la passe interceptée de Tristan, l’en-avant de Lucas sur un coup de pied de renvoi, Lucas qui tourne le dos sur les deux pénalités à 5 m de notre ligne, ou encore deux plaquages douteux d’Ybann étaient de sérieux candidats. Tampon d’Or : Siméon, pour son engagement défensif (et offensif !) général et notamment pour son plaquage venu du diable Vauvert après un sprint de 20 m pour plaquer en touche à un mètre de notre ligne et empêcher un essai. Seul lui y a cru, et il l’a fait ! Mais Tristan (qui a stoppé trois essais sur notre ligne) et la hargne de Nicolas (qui a souvent compensé la défense dans les intervalles) méritaient aussi d’être cités. Talon d’Or : Martin, dont c’était le tout premier match et qui a vaillamment baptisé son maillot. Certes, le placement est encore un peu aléatoire (sic) mais la volonté et l’envie ont été à la hauteur. Bon, au final, Lionel a sans doute râlé un peu plus que d’habitude sur la ligne de touche. Mais en bons gaulois, tout le monde a bien chanté dans le car, c’est bien cela le plus important !    

- M10 rouges : 17 joueurs présents, dont 13 dans le bus, c’est très bien ! Concernant les rencontres , les joueurs perdent 5-0 contre Bagneux et 6-2 contre VDB. Les joueurs ont davantage   »tourné » durant les matchs que la semaine dernière ; ainsi tout le monde a eu du temps de jeu significatif. Au final, il y  a encore quelques joueurs qui reculent devant le porteur de balle adverse tandis que les  joueurs plus confirmés veulent toujours sauver le match par des actions individuelles, pénalisant le jeu collectif. Beaucoup n’y était pas !  Au passif donc, le manque de plaquages, de passes… et de gnaque ! Des points positifs néanmoins : la mobilisation des joueurs (effectif), le fait que nous alignons tous nos joueurs y.c. débutants (et non pas une équipe sélection) et le sursaut d’orgueil en fin de plateau pour aller inscrire deux essais et ne pas finir Fanny.

.

.

Samedi 4 mars – Un samedi difficile mais riche en enseignements

Deux remarques pour l’ensemble des effectifs :

1/ déception sur les effectifs présents. A l’exception des poussins (merci à eux), M6, M8, M12 et M14 ont joué avec des effectifs réduits, parfois presque limites. Pourtant, le rugby est un sport d’équipe qui se joue aussi sous la pluie et nos jeunes joueurs adorent jouer dans la boue…

2/ a contrario, satisfaction quant à l’état d’esprit affiché par toutes nos équipes : des blessés qui accompagnent leur équipe sous une pluie battante ; des joueurs et joueuses valeureux qui se dépassent et serrent les poings et les dents sous la pluie, dans la boue, à défaut de pouvoir être remplacés… ; des 1ière année qui n’ont pas à rougir loin s’en faut de leur engagement et de leur combativité face à des équipes comprenant souvent de nombreux deuxième année et pas de débutant. Bref, une journée dont les joueurs peuvent être fiers, et des joueurs dont les éducateurs peuvent être fiers aussi.

.

M14 deuxième année au SCUF (3ème journée de qualification) : l’apprentissage continue ! Pour le groupe 2003 défait pour la première fois de l’année la semaine dernière sur ses terres, le déplacement du jour était important, surtout pour les éducateurs qui souhaitaient mesurer les ressources morales de ce groupe. Certes, cela s’est terminé avec deux nouvelles défaites. Mais le comportement sur le terrain a témoigné d’un meilleur investissement de chacun. C’est bien, c’est même encourageant, d’autant que 19 joueurs étaient présents au départ du bus pour rencontrer le SCUF (club de Fédérale 3) chez lui et Garches (club d’honneur). Le niveau des adversaires était sensiblement le même que la semaine dernière, et il faudra s’y faire : en CIFR A, pas d’adversaire facile. C’est à notre groupe de monter son niveau de jeu pour espérer rivaliser. Au final, deux défaites donc : 33 – 0 face au SCUF ; 26-5 face à Garches. Mais les progrès entrevus doivent maintenant se concrétiser sur le terrain et l’occasion en sera donnée dès la semaine prochaine, avec la réception pour la journée de rattrapage de Lagny 1 et de Racing-Colombes 1. Alors, un seul mot d’ordre, tous à l’entrainement pour enfin concrétiser sur le pré !

M14 première année à Suresnes : défaits mais avec les félicitations des adversaires ! Pour le groupe 2004, un – long – déplacement à Suresnes pour y affronter les locaux Suresnes 2 et Clamart 2. Deux gros clubs dont l’équipe seniors évolue en haut de tableau de leur poule de Fédérale 2 (et même en tête pour Suresnes). Deux grosses structures également réputées pour leur formation : à titre d’exemple, Suresnes compte 272 joueurs à l’école de rugby quand le RS77, pourtant locomotive en Seine-et-Marne, en recensent 175. Mais que c’est intéressant de se frotter ainsi aux meilleurs ! Et plus encore quand nos joueurs se comportent ainsi et affichent un tel état d’esprit ! Car malgré les deux défaites du jour, il y a eu des compliments sur le bord de la touche. Et quand ils viennent de clubs qui font référence en matière de formation, ça fait tout de suite plaisir et oublier la pluie diluvienne de l’après-midi ! Au rayon satisfactions : les secondes mi-temps ; une très courte défaite contre Suresnes sur un contre ; un bon match contre Clamart après avoir été capable de défendre à cinq mètres de notre ligne pendant de très longs temps de jeu, et ensuite de remonter tout le terrain pour venir, à notre tour, mourir sur leurs cinq mètres… Alors, pourquoi nos défaites ? Nos adversaires du jour alignaient deux groupes de 24 joueurs, sans aucun débutant, là où nous nous sommes déplacés avec 19 joueurs/ses et avons aligné au moins quatre débutants par mi-temps. Mais c’est aussi notre fierté, ce groupe qui se construit. Une preuve ? Florian D., plâtré, est venu passer l’après-midi avec ses copains copines. Les résultats du jour : Suresnes 15 – 0 RS77 (10-0 à la mi-temps) ; Clamart 22 – 5 R77 (17-0 à la mi-temps) ; Suresnes 17 – 5 Clamart (0-5 à la mi-temps). Nos récompenses du jour (vous pensez bien qu’on a eu le temps d’y réfléchir durant le trajet du retour…) : Boulet d’or : plusieurs actions auraient mérité de remporter le prix, parce qu’on a tout de même pris quelques essais trop faciles. Mais la palme revient à Noane (quand la balle entre dans notre en-but, il suffit de se coucher dessus pour qu’il y ait un renvoi au 22 !). Ton vis-à-vis, lui, a sans doute marqué l’essai le plus facile de sa jeune carrière de rugbyman ! Bon, les joueurs/ses se raconteront aussi longtemps le coup de pied de Gabi…  :-D ! Bouchon d’or : là encore, personne n’a été avare de placages cet après-midi mais c’est la première condition pour exister à ce niveau. Mention spéciale néanmoins à Simon, auteur de plusieurs rattrapages inespérés à cinq mètres de notre ligne. Bravo Simon. Talent d’or : sans conteste, il revient à l’action qui a conduit à notre essai contre Clamart. Tout part d’un très bon grattage de Florian J., suivi d’un déblayage extrêmement efficace avec seulement deux joueurs, puis d’une application strict d’un de nos principes de jeu – « balle gagnée balle écartée » -, suivie d’une excellente pénétration axiale du terrain avec un relai debout, pour à nouveau écarter vers les extérieurs où Alexis prend l’espace, raffute le dernier défenseur et marque en coin. Action qui a recueilli les applaudissements de tout le public. On terminera en citant la qualité de l’accueil de Suresnes et l’excellent état d’esprit sur le bord de touche des équipes encadrantes des deux clubs. On ne peut que souhaiter que cela dure. Samedi prochain : déplacement à Versailles (retrouvailles) pour jouer contre Versailles 2 et Epernay 2.

.

EDR 2ième année à Val d’Europe

M12 deuxième année : une journée sous le signe d’un état d’esprit exemplaire ! Deux beaux matches au programme cet apm contre Val d’Europe 1 (l’autre grosse EDR du 77 avec celle du RS77) et Racing Plessis 1 étaient au programme d’une équipe du RS77 pourtant affaiblie par l’absence de trop nombreux joueurs : 13 joueurs présents – confirmés ou débutants – seulement ! Alors d’entrée, Talent d’Honneur à Aloys qui est venu compléter l’effectif alors qu’il devait partir avec son groupe 1ière année à Dourdan. Autre beau témoignage de l’état d’esprit du groupe : Gaëtan, blessé à l’épaule mercredi, est venu supporter ses potes sous la flotte. Mais surtout, nos joueurs, rapidement réduits à 13 avec un seul remplaçant (Romain vite blessé au bras), ont réussi à tenir la dragée haute à deux équipes qui elles, pouvaient faire tourner leur effectif à volonté. Qui plus est sur un terrain lourd et donc peu compatible avec nos atouts habituels de jeu déployé et de vitesse (sic). Alors, au final ? Une défaite contre l’équipe sélection de Val d’Europe 20-35, dont deux essais consécutifs en toute fin de match lorsqu’ils ont fait tourné leur effectif ; et une superbe victoire 15-10 contre l’équipe sélection de Racing Plessis, certes toujours très bien placée sur la largeur mais sans que le ballon n’ait jamais atteint les ailes du fait des conditions de jeu. Du coup, beaucoup de satisfactions autour de ce groupe soudé, solidaire et engagé qui n’a rien lâché. On oublie les défauts, on retient le comportement irréprochable de tous les joueurs. Bouchon d’Or à Pierre qui a fait un énorme travail en défense, omniprésent au plaquage. Talent d’Or à Siméon qui a notamment réussi à accélérer là où tout le monde s’embourbait ! Mention aussi de Nicolas qui est sorti après avoir pris un coup mais qui a rejoint de suite les copains réduits à onze. Mais surtout, un énorme Talent d’Or pour toute l’équipe et une grande fierté de leurs éducateurs. Une chose est sûre : ce genre de journée renforce la cohésion d’un groupe, prépare l’avenir sur de bonnes bases et crée des souvenirs qui résonneront longtemps dans les troisièmes mi-temps de nos joueurs. A noter aussi que ce groupe, pour la première fois et sans que les coaches le lui disent, a montré qu’il savait s’adapter et jouer avec l’arbitre et avec les conditions (moins de largeur vu que le ballon n’allait jamais au grand large). Petit signe d’une maturité tactique qui émerge doucement mais surement. Bravo donc. Sur les aspects techniques, bonnes mêlées et mauls en progrès. A travailler : la pression défensive et le déblaiement plus effficace dans les rucks.

M10 deuxième année : un gros point positif pour commencer car en dépit d’un temps exécrable et d’un terrain très très gras (sic), 16 joueurs étaient présents. C’est bien. Côté matches, no comment sur le match contre Racing Plessis 1 qui a tourné à la correction : nous perdons au moins 10 à … rien ! Certes, on fait jouer nos débutants quand eux présentent une équipe sélection. Mais bon, un peu de volonté et de combat ne font jamais de mal dans un match de rugby ! Le match contre Val d’Europe était plus équilibré, puisque nous terminons à 2-2, après avoir été mené 2-1 en première mi-temps. Une belle inspiration a permis aux garçons d’arracher le nul. Mais attention : certains joueurs continuent de penser qu’ils peuvent gagner le match à eux tout seuls, en oubliant de faire des passes aux partenaires ! Mais en poussins, face à de belles équipes bien en place comme celles sur ce plateau, CA NE PEUT PLUS MARCHER ! Ainsi, le gros travail des avants n’a pas été concrétisé par les 3/4. Dommage, c’est un match que nous aurions pu (dû ?) gagner. Autres axes de travail à poursuivre pour certains : réduire l’appréhension du contact de la balle et de l’adversaire et ne plus abandonner trop facilement la balle. A l’inverse, grosse satisfaction avec certains joueurs qui se révèlent excellents à des postes qu’ils n’ont pas l’habitude de jouer : c’est aussi fait pour cela, la compétition. Au boulot !

.

EDR 1ière année à Dourdan – de la boue, des larmes mais beaucoup de courage !

En allant à Dourdan ce samedi, il fallait se douter que les choses ne seraient pas simples : seuls nos premières années M10 et M12 étaient présents face à tout l’effectif des locaux ; la pluie tombait drue et l’état du terrain annonçait plus du catch dans la boue que du beau rugby. Même le gardien du stade a voulu noircir le tableau en ne voulant pas au dernier moment que l’on joue sur son terrain… Mais bon, on avait déjà occupé le pré. Faut pas pousser quand même !

M8 : PAS TERRIBLE. Impossible d’envoyer une équipe. Du jamais vu depuis longtemps pour le RS77. Dommage pour les gamins, ils adorent ce genre de journée. Dommage pour les éducateurs, ils abhorrent ce genre de situation pour le moins démotivante.

M10 1ière année : défaite valeureuse et logique de nos poussins face une équipe mélangeant 1ière et 2ième année. Un match malheureusement perturbé par la sortie de Timon sur civière. Au final, rien de grave : il a pu rentrer à la maison le soir même. Mais la précaution et la sécurité doivent primer sur le jeu et tout le reste. Merci à Jean-Louis de s’en être occupé jusqu’à l’arrivée de la maman.

M12 1ière année : partis tambours battants avec quinze joueurs (Aloys étant en renfort des 2005), nos benjamins 1ière année ont vite pris la mesure de la difficulté du jour lors de la phase de touché – contesté : grands deuxième année en face ; boue en dessous ; pluie au-dessus ; éducateur déjà indulgent sur le côté ! Notre jeu rapide et déployé habituel ne pouvait pas être mis en place dans ces conditions. Il fallait voir nos rapides Tristan, Ilyan, Maxence… démarrer comme des fous mais s’embourber au final et se faire rattraper par les joueurs adverses plus puissants. Dans ces conditions, le match en trois tiers-temps fut riche d’enseignements pour nos joueurs : un 1ier perdu 0-15 ; un deuxième brillamment tenu à 0-0 ; un troisième longtemps tenu à 5-5 avant que l’avantage physique ne face la différence à 5-15. Mais que tous nos petits joueurs furent valeureux et généreux dans le combat ! Ils n’ont rien lâché, ont réussi à s’améliorer de tiers-temps en tiers-temps. La tenue des rucks a été efficace, la défense sur notre ligne acharnée (deux essais empêchés en se mettant sous la balle…)… Pour le reste, on ne pouvait faire mieux dans ces conditions. On retiendra donc de cette journée le superbe comportement d’ensemble sur le terrain : tous peuvent en être fiers. Les larmes et les bleus d’aujourd’hui ont préparé les victoires de demain. Et les chants et rires dans le car du retour ont bien prouvé qu’il y a de très belles défaites. Election collective entre deux éclats de rire et bouchées de bonbecs : Bouchon d’Or à Tristan. Maxence et Loïc n’étaient pas avares en défense non plus. Talent d’Or à Ilyan, toujours aussi engagé. Boulet d’Or pataugé… heuhhh ! partagé entre Tristan (sic) pour son en-avant sur notre ligne d’en-but, Vincent qui a reculé de dix mètres avec le ballon (« tu vas où, Léon ? » ; mince, si Taktak chez les Grognards fait école, on est foutu !) et Jonah qui décroche souvent comme un arrière ! Mais surtout, comme pour les deuxième année, un énorme Talent d’Or pour toute l’équipe et une grande fierté de ses éducateurs. Le groupe est ressorti de ce combat boueux,  grandi et encore plus soudé ! Vivement la suite ! Lionel a pu souffler son énième bougie d’anniversaire en pensant avec émotion à ses petits monstres.  

.

Samedi 25/02 : du très bon… et du moins bon mais qui promet !

Pour les M14 bleus (1ière année), pas de matchs ce week-end mais entraînement au programme. Un travail basé sur la technique de passes longues et le jeu offensif en continuité des séances précédentes. Rappel : samedi prochain, déplacement à Suresnes pour y rencontrer les locaux ainsi qu’Epernay. Il faudra être tous présents.

Pour les M14 rouges (deuxième année) : 1ières défaites mais à nouveau la 1ière place au Challenge Orange !

Il s’agissait de jouer le report de la deuxième journée de qualification avec la réception d’Antony-Metro92 (Fédérale 2) et de Terres de France (Promotion d’Honneur). Les très bons résultats de la phase de brassage ayant permis au groupe de se hisser au meilleur niveau régional (CIFR A), cela promettait donc des oppositions bien plus relevées… Ce qui fut bien le cas ! Nos joueurs ont été surpris lors des deux premières mi-temps, et ce temps de retard à l’allumage n’a pu être rattrapé malgré des deuxième mi-temps bien meilleures. Mais n’est-ce pas avant tout dans ces moments-là qu’on apprend ? En tout cas, nous, on en est convaincus. Et ces deux défaites, les premières de la saison, laissent tout de même beaucoup d’espoir pour la suite. En effet, c’était pour ce groupe le premier plateau à ce niveau dans leur jeune carrière rugbystique. De plus, quatre joueurs étaient le matin même engagés sur le challenge Orange et les jambes ont été bien lourdes pour eux l’après-midi. Les résultats : RS 77 – Antony/Metro92   5-24   ;   RS 77 – Terres de France 26 :  5-26 ;  Antony/Metro92 – Terres de France   22-7.  Cette semaine, on reprend le travail pour préparer le déplacement de samedi prochain au SCUF (Paris) pour y rencontrer les locaux ainsi que Garches. Une occasion pour le groupe 2003 de démontrer qu’il sait relever la tête car pour exister à ce niveau, il va falloir ne plus se contenter d’attendre des exploits individuels mais bien jouer en équipe, et pour cela… ça commence avec tout le monde à l’entrainement !

1ière place au Challenge Orange 77 M14 : engagé pour la 1ière dans le Challenge Orange l’année dernière, nos cinq minimes deuxième année avaient gagné le concours du 77 et fini troisièmes au niveau régional, tandis que nos cinq minimes 1ière année avaient aussi fini sur la troisième marche du 77. Cette année, à Combs, bien que peu préparés du fait des entraînements annulés en janvier, ce même dernier groupe composé de Mathieu, Imanol, Ethan et Antoine a fait mieux que de défendre son titre du 77 puisqu’il a tout simplement gagné ! Bravo. Ils ont d’une part gagné le droit de disputer la grande finale régionale, et d’autre part réaffirmer la place du RS-77 comme de tout premier club formateur sur le département. Mais ils étaient un peu fatigués pour les matches de l’apm… En revanche, pas de groupe 1ière année engagé faute de temps. On verra cela l’année prochaine.

EDR 1ière année : tandis que les deuxième année étaient à l’entraînement (matches reportés), nos première année sont allés du côté de Massy, pour rencontrer deux beaux clubs Massy 3 (seniors en Pro D2) et Ris Orangis 2 (seniors en Fédérale 3). Bel après de soleil et de résultats encourageants. Mention « félicitations du jury » pour nos pré-poussins pour leurs deux belles victoires 20-10 vs Ris 2 et 15-10 vs Massy 3. Moins de réussite pour nos poussins qui n’ont pourtant rien lâché jusqu’au bout : défaites 25-40 vs Massy  3 et 10-15 vs Ris 2.

Bilan comptable moit’/moit’ pour nos M12 bleus : une très large victoire vs Ris 2 (40-10) et une défaite vs Massy 3 (25-10). Mais pas mal de motifs de satisfaction. Contre Ris 2, une première mi-temps démarrée tambours battants pour mener 15-0 puis du relâchement défensif qui les laissent revenir à 15-10. Une seconde mi-temps plus sérieuse de bout en bout, gagnée 20-0. Contre Massy 3, le combat était au rendez-vous durant tout le match (enfin, pas sur le coup d’envoi du match où on prend un essai d’entrée…). Et au final, seul le physique a fait la différence (trois joueurs de Massy certes débutants mais au gabarit au-dessus du lot). Pour le reste, les deux équipes ont fait jeu égal dans l’animation, les plaquages… Et le RS77 a gagné toutes ses mêlées et quelques unes de Massy. Des combinaisons tentées en touche avec quelques succès. Solides dans les rucks. Quelques rares travers dont deux à bon escient (ça commence à rentrer, Tristan J! Et surtout, du mieux dans le maintien de la largeur défensive. A noter aussi que les joueurs débutants ont dans l’ensemble montré des progrès et surtout tenté des choses (on a bien aimé Pierre-Antoine s’agripper aux maillots sans rien lâcher). On ne le dira jamais assez : le progrès vient de la volonté de tenter ; la réussite viendra alors avec le progrès. Très bien ! Bon, bien sûr : on ne s’endort pas ! Le jeu déployé a été moins bon que d’habitude. Cinq ballons ont été perdus au sol sur les plaquages (grrhh gggrrrhhhh… L L). Toujours deux trois joueurs qui marchent et traînent pour 1/ se mettre dans l’alignement défensif et 2/ pour mettre la pression défensive en montant. Et oui, le rugby est un sport où il faut courir ! Et attention, faire les bons choix tactiques : quand on a un ruck à un mètre de sa ligne, on passe le ballon au botteur pour qu’il dégage au pied, ou a minima, on lance ses avants (SVP, pas de relance à la main en passant au plus petit du groupe… Ca augmente le rythme cardiaque de votre vieil éducateur !). A noter – mais c’est une habitude avec ces deux équipes -, la très bonne ambiance sur et hors des terrains, avec des matches certes engagés mais toujours corrects. Merci pour cela à tous les acteurs du plateau.

Talent d’or : plusieurs postulants mais au final, Loïc a été un capitaine exemplaire de par sa hargne et son engagement, et toujours dans l’avancée axiale pour faire vivre le ballon. Bouchon d’Or : difficile de ne pas citer Siméon sur ce coup-là. Venu compléter l’effectif des 1ière année, il a fait un match plein en défense et a sensiblement contribué à réduire le déficit physique face à Massy. Couill… d’or : allez ! S’il en faut un… il sera collectif, sur le coup d’envoi du match face à Massy : un centre qui ne regardait pas, un ailier qui n’avait pas vu que la ligne de touche était cinq mètres plus loin, personne pour réceptionner la gonfle… No comment ! Mais bon, au final, contents nous sommes de nos joueurs. Mais on ne s’endort pas en route, on corrige et on continue de peaufiner mardi et mercredi, pour afficher les progrès dès samedi prochain à Dourdan pour les uns, à Val d’Europe pour les autres ! Yaouuhh.

.

Samedi 28/01 : du beau rugby sur le terrain de la Faisanderie

Seule équipe du club à jouer ce samedi du fait – encore – de terrains interdits, nos minimes 1ière année (2004) faisaient donc – enfin – leur retour sur les terrains après l’annulation de tous les matchs le week-end dernier.

Retour sur le terrain, mais en sable pour le groupe deuxième année (2003) car les terrains d’Antony étaient restés fermés ce week-end encore. Si la déception se lisait sur le visage de nos joueurs et joueuses, ils ont su ronger leurs freins sous la houlette de Xavier et de Matthew.

Pour le groupe 2004, en revanche, la pelouse de la Faisanderie était opérationnelle et tant mieux ! Au programme, la réception du PUC (équipe fanion en fédérale 2) et Rueil-Malmaison (fédérale 3) pour la journée 2 de la phase de qualification CIFR.

On savait que cela allait piquer un peu, on n’a pas été déçu. Deux beaux adversaires, proposant un jeu complet avec beaucoup d’engagement et de vitesse. Mais en poule haute, ce sera comme ça tous les samedis, et c’est tant mieux. Bravo à nos jeunes qui ont su brillamment relever le défi et qui progressent vraiment de sorties en sorties.

Deux matchs, et deux victoires au final avec beaucoup de sourires (et de bleus, mais ça guérit plus vite quand on gagne).

Résultats : RS-77 15 – 5 PUC ;  RS-77 19 – 10 Rueil ;  PUC 35 – 5 Rueil.

Ces deux victoires nous donnent certes beaucoup de satisfactions (personne ne s’est défilé en défense), mais elles nous ont aussi montré ce qu’il reste à travailler (aahhh ! le replacement défensif sur les extérieurs… Et ces 9 qui oublient leur 10…). Donc point d’euphorie, on reste humble et travailleur.

Etant à domicile, donc à défaut de car, les récompenses du jour  ont été décernées par le coach directement, sans débat avec les joueurs :

Talent d’or : attribué à l’action menant au premier essai contre Rueil-Malmaison, où l’alternance entre jeu pénétrant et jeu déployé a été bien respectée. On aurait pu aussi citer la défense, car nous n’avons concédé que deux essais dont un en tout fin de match contre Rueil-Malmaison après avoir longtemps résisté 10 minutes sur notre ligne.

Boulet d’or : attribué à Benji pour ses réceptions sur les coups d’envoi… A travailler dès mardi soir mon grand ;-), car sûr, on ne va pas te lâcher ! Mais bon, un anglais supporter  de l’OM.., on sait être indulgent ! :lol:

Bouchon d’or : attribué à l’ensemble de la troisième ligne (5 joueurs ont occupé les 3 postes) pour avoir plaqué à tour de bras, sans jamais être sanctionnée d’un plaquage haut. C’est très bien, et surtout très efficace.

Coup de cœur du jour : attribué aux parents présents. Cela fait vraiment plaisir (et les enfants y sont sensibles croyez le bien) de voir notre petite tribune, qui peut pourtant paraître bien grande quand elle est vide, si remplie et motivée pour soutenir avec fairplay nos joueurs et joueuses. Merci à eux. La haie d’honneur des parents puis des joueurs à la fin du plateau en est une belle illustration.

En tout cas, trois matches ayant produit du beau rugby collectif, avec un énorme engagement des trois équipes de bout en bout mais dans un total respect des règles et des adversaires. Tous les éducateurs présents sur le plateau en ont convenus.

Pour finir, relevons une nouvelle fois, la très grande sportivité de nos adversaires du jour, le PUC et Rueil-Malmaison. Même si pour le PUC on le savait vu qu’on s’est déjà croisé et que tout c’est toujours très bien passé, même si cette fois, on est bien content d’être sorti vainqueur ! Les deux groupes visiteurs ont ainsi largement contribué à faire de cet après-midi à la Faisanderie, un bien bel après-midi de rugby combinant plaisir et passion.

Pour info, le PUC a fait le debrief suivant sur son site (lien ci-dessous). Où l’on peut lire notamment que l’arbitrage de Christophe et de ses joueurs est bien de très bonne qualité : nous en sommes convaincus depuis longtemps, mais cela fait toujours plaisir de le lire. Et juste pour info, si la grippe nous a en effet obligé à glisser exceptionnellement deux 2003 (1 avant, 1 ¾) dans l’effectif, notre 1ière ligne était purement 2004. Mais on est d’accord : ils sont gaillards et véloces, nos avants 1ière année !

https://fr-fr.facebook.com/PUCRUGBY2004/posts/1747309415585223

http://puc.paris/rugby/

.

Samedi 10 décembre : belle dernière journée de brassage pour nos minimes !

Minimes 2003 : commençons par ce qui fâche (et pas qu’un peu)… 15 joueurs présents au départ du car sur 28 licenciés et Xavier qui doit encore passer des coups de fil pour savoir qui vient ou pas !!!! Et cela pour le plateau décisif… Tout le monde aura bien compris que les absents n’ont pas marqué des points en vue de la deuxième partie de saison. Du coup, deux joueurs 2004 et non des moindres – Wiwi et Virgile – sont montés afin qu’on ne soit pas forfait. Merci à eux, ils ont d’ailleurs bien tenu leur place. Mais cela a affaibli le groupe des 2004 qui lui était largement complet.

Maintenant, les satisfactions. Bravo aux présents car dans des conditions difficiles, avec seulement deux remplaçants, nos joueurs reviennent une fois encore avec deux victoires pour les rencontres à XV : une victoire sur un score encore bien large contre Noisy le Sec (équipe fanion en Promotion d’Honneur) et une belle victoire dans ce qui s’annonçait comme la finale de la poule contre Massy 2 (équipe première en Fédérale 1, une des toutes meilleures écoles de rugby de France, si ce n’est la meilleure selon nous) : 14-0.

Bilan de cette phase de brassage pour le groupe 2003. Côté positif : 1/ La défense est bien en place, très très peu d’essais encaissés ; 2/ La conservation s’est nettement améliorée, très peu de turn-over ; 3/ L’équipe est invaincue 8 matchs 8 victoires ; 4/ Les joueurs cadres tiennent leur rôle sur le terrain et tire l’équipe vers le haut. Côté négatif : 1/ il faudrait maintenant transformer l’équipe en groupe, c’est-à-dire en une bande de copains qui souhaitent se retrouver le week-end pour vivre des choses ensemble, et là, il faudrait vraiment s’inspirer des 2004…

Minimes 2004 : c’est un peu le jour et la nuit avec les 2003. Tous les joueurs absents l’étaient pour cause de blessure et avaient prévenu le coach. A noter que plusieurs joueurs malades étaient tout de même présents (mention pour Alex qui a mis pris son Doliprane sur le terrain J) et avec deux joueurs cadres du paquet d’avants partis pour aller jouer avec les 2003, le groupe présentait encore 18 noms sur la feuille de match ! Plus Maxine, blessée à la cheville, venue pour passer l’après-midi avec ses potes. Bravo ! On peut vraiment parler de groupe.

Sportivement par contre, que des défaites. Mais on savait que les équipes du jour allaient être d’un très bon niveau : Versailles-2 (équipe première en Honneur) et SCUF-2 (équipe première en Fédérale 3). Deux écoles de rugby à plus de 300 joueurs (180 pour le RS77), qui engagent leurs 2003 en A+ et dont les équipes 2 sont elles-mêmes des équipes-sélections.

A retenir toutefois : 1/ l’amélioration constante de l’engagement au fil des mi-temps ; 2/ le temps de jeu accordé aux débutants (car nous, on fait jouer nos débutants) ; 3/ l’excellent comportement sur et hors du terrain du groupe. Il faut aussi relativiser ces défaites en tenant compte du fait que nos adversaires alignaient des équipes sélections (i.e. aucun débutant) ainsi que des filles de 2002 (c’est autorisé, mais ça pique quand on est en face !). A travailler toutefois : les soutiens au ras, trop souvent en retard et pas lancés ; les pertes de balles trop faciles (en-avant sur renvoi, passes impossibles…).

Les récompenses du jour : Boulet d’or à l’ensemble du groupe pour toutes les premières mi-temps, durant lesquelles par timidité nos joueurs n’ont pas évolué à leur niveau d’engagement habituel. Aussi parce que certains joueurs sont partis battus d’avance quand Wiwi et Virgile sont montés dans l’autre car. A noter qu’il y a eu beaucoup d’autres nominations que l’on gardera pour nous, la plus drôle étant la suggestion de Maxine, attribuer le boulet d’or à Christophe… pour avoir oublié le classeur des licences en repartant (merci d’ailleurs à l’éducateur du SCUF de nous avoir rattrapés sur le boulevard pour nous le rendre J ). Ca mérite des nounours guimauve, non ? Talent d’or au groupe aussi, pour sa capacité cette fois à corriger sa copie sur les deuxièmes mi-temps et présenter un tout autre visage. Comme quoi il n’y avait pas autant d’écart que cela et que quelques essais pris dans les premières mi-temps auraient pu être évités en affichant la même agressivité et la même volonté. Juste dommage d’attendre une mi-temps pour atteindre ce niveau… Bouchon d’or à Florian J, qui dans son rôle de dernier défenseur, n’a pas compté ses plaquages et ne s’est jamais échappé. 

Pour finir, merci au SCUF pour leur accueil dans des infrastructures pas faciles, ils ont fait de leur mieux. Cela permet aux joueurs d’apprécier à leur juste valeur les nôtres, à la Faisanderie ou à Champagne.

Bilan de cette phase de brassage pour le groupe 2004 : 1/ ce groupe de joueurs et joueuses est un vrai groupe, toujours présents et qui aime à se retrouver ; 2/ l’équipe progresse à chaque sortie et a toujours présenté un bien meilleur visage à XV qu’à VII (ça tombe bien, à partir de janvier plus de VII J ) ; 3/ les nouveaux progressent vite et se sont très bien intégrés ; 4/ toutes les équipes rencontrées furent de sérieuses oppositions avec des écoles de rugby de très haut niveau (tous nos adversaires joueront en CIFR A voire A+ l’an prochain, on sait qu’on n’est pas loin d’eux, mais toujours un peu derrière) ; 5/ 7 matchs, 3 victoires 4 défaites ; 6/ attention en revanche, un point commun ressort de toutes les rencontres, les premières mi-temps difficiles avec une mise en route trop longue. Maintenant, dernier entrainement de l’année mardi 13/12 à la Faisanderie, ensuite vacances pour tous et rendez-vous en 2017 pour la phase de qualification.

 .

03/12/16 – Plein de belles choses pour la 1ière journée de championnat de l’EDR !

Minimes 2003 : avant même de démarrer ce w-end, une bonne nouvelle qui a sonné comme une belle récompense pour notre travail d’éducation et de formation des jeunes joueurs. La présence de nos minimes en sélection 77 frémissait depuis quelques années. Et en ce samedi, c’est pas moins de 6 joueurs qui ont été retenus, soit bien plus que tous les autres gros clubs fournisseurs traditionnels du 77 (1 GTO, 2 Melun, 3 Combs, 2 Meaux, 2 Lagny, 2 Nemours, 4 Provins…) !

Côté EDR, d’abord, commençons par ce qui fâche, avec une grosse ombre au tableau côté poussins (M10) : avec 44 licences activées, il n’est pas normal qu’il y ait eu si peu de joueurs présents le jour des matches officiels. Les pré-poussins (M8) étaient là, les benjamins (M12) avaient présents. Mais beaucoup de poussins étaient absents. Mais le plus important n’est pas là : il serait bien que les parents des poussins prennent désormais l’habitude d’informer les éducateurs sur la présence ou l’absence de leur enfant pour les matches, et de répondre à leurs messages : sur le parking de la Faisanderie, avec seulement 6 joueurs M10 1ière année présents et sans information concernant les joueurs se déplaçant en voiture, nous avons dû faire partir tout le groupe poussins à Massy et déclarer l’équipe M10 bleue forfait à Ris. On se bat semaine après semaine pour que tout notre effectif puisse jouer en étant invité dans les meilleurs championnats et tournois régionaux. Pour l’intérêt des poussins et en respect pour leurs éducateurs, merci donc d’y songer la prochaine fois. Accessoirement, c’est un car avec 19 benjamins qui est parti à Ris…

EDR 2ième année à Massy : en déplacement pour la 1ière journée du championnat régional niveau A, on savait que ça allait un peu piquer chez la meilleure école de rugby d’IdF voire de France (et une équipe fanion en Fédérale 1). Et ça a piqué ! Ainsi, nos 17 benjamins présents ont perdu avec les honneurs 5 -40 contre Massy 1 (qui est leur sélection des meilleurs joueurs 2ième année). Cela reste somme tout un score honorable face à une telle équipe. Et puis, la suite ne fut pas mal, avec une superbe victoire 10-5 contre Vincennes 1, une autre grosse écurie (seniors en Fédérale 3). On s’est laissé dire qu’Alexandre K. avait une fois de plus fait des matches énormes et que les ¾ avaient tenté de beaux mouvements. Peut-être impressionnés face à Massy 1, le principal défaut fut le déficit de plaquages en dépit d’une nette amélioration dans le second match. A retravailler donc. Mais au final sur cette 1ière journée de championnat régional, un départ meilleur que l’année dernière (où l’équipe 2004 avait subi ses  deux seules défaites de la saison contre PUC1 et… Massy 1 !). Affaire à suivre.

Côté pré-poussins, il avait été convenu avec Massy que nous ferions venir tout notre effectif (1ière et 2ième année) ainsi que nos lutins. Nos petits rouges ont eu un début de match difficile contre Massy : en 1ière mi-temps, à force de ne pas plaquer et de ne chercher qu’à chiper les ballons adverses, nos petits battants ont laissé Massy dérouler son jeu fait de débordements avec de nombreux essais à la clé. Plus de combats et de plaquages en seconde mi-temps : cela n’a pas inversé le score, mais a permis de montrer de belles choses. Match  plus équilibré contre Vincennes : une 1ière mi-temps perdue 2-3 et une seconde gagnée 3-2.

Benjamins 1ière année à Ris Orangis : pour la 1ière journée du championnat IdF des équipes 2, notre équipe bleue avec 19 benjamins est venue pleine d’envie pour jouer contre trois beaux clubs centenaires dont les seniors évoluent en Fédérale 3 : Ris Orangis 2, Paris Massif Central 2 et Versailles 2 ! Et alors, me direz-vous ? Et alors ? Que du bonheur ! Sur un terrain que nous dirons « lourd », nos jeunes joueurs ont fait du beau rugby. Sur le « toucher 3 secondes », nos avants sont sortis invaincus de leurs trois mini-matches (2-1 ; 3-3 et 1-0), comme quoi, ça commence à rentrer. Et les mini-matches de nos ¾ avaient annoncé la couleur : victoire contre Versailles (2-0) et Ris (4-1) mais défaite contre Massif Central (0-2). Cette équipe s’annonçait comme la plus difficile du plateau. Confirmation durant les matches officiels 12 vs 12. Victoire contre Versailles plus facile que le score l’indique (10-5) ; large victoire contre Ris Orangis (25-5) (les pauvres… Christophe P. a dû taquiner le staff du club tout le w-end !). Bref, deux beaux tours de chauffe avant le match contre Massif, l’opposition la plus solide du jour. Une première mi-temps perdue 0-5, avec du gâchis en attaque et un manque d’agressivité au plaquage. Mais une équipe regonflée à bloc à la mi-temps, avec l’objectif de gagner la seconde période : objectif tenu ! Remontés comme des coucous, alignés en défense comme jamais et en mettant une pression incessante, emmenés en attaque par les percées de Loïc, d’Alexia enfin réveillée (sic) et d’Ybann, l’équipe a arraché le match nul 10-10. Vraiment très encourageant. Et comme au final, on rapporte le plateau (Massif ayant perdu contre Versailles)… On a aimé : 1/ les trois attaques adverses arrêtées sur notre ligne, sans céder un cm, tous attentifs sur le largeur (et sous le ballon dans notre en-but) ; 2/ le niveau de jeu collectif en seconde mi-temps contre Massif, avec des replacements défensifs et offensifs rapides et rigoureux, ainsi que des joueurs qui se parlaient efficacement ; 3/ les quelques prises d’initiatives individuelles dans le bon timing (Ilyan au ras pour un essai, Ybann lancé dans un intervalle pour gagner 15 mètres…) ; 4/ la combativité et le leadership de Loïc et d’Alexia en attaque… Tampon d’Or à Maxence, qui a multiplié les plaquages à un poste de 2ième ligne qu’il n’aime pourtant pas ( :lol: ). Mathieu n’était pas loin avec une grosse activité dans ce domaine défensif. Boulet d’Or sur le 1ier essai de Ris, à partager d’un côté entre Ybann et Jonah qui ne s’étaient pas mis devant l’avant de Ris et de l’autre, à Ilyan et Basile qui l’ont un tantinet regardé aller marquer… Mais les deux en-avant de Tristan sur le renvoi adverse et les quelques travers d’Ilyan (tu veux remplacer Tristan ?  :lol: ) étaient aussi nominés. Talent d’Or à Loïc : il a multiplié les prises d’intervalle durant les trois matches et a toujours permis de gagner du terrain (il va juste maintenant falloir essayer de faire vivre davantage le ballon derrière toi). A noter que les percées et l’engagement d’Alexia, les efforts de Tristan pour redresser ses courses n’étaient pas loin de mériter le trophée. Mention aussi aux joueurs encore un peu sur la réserve mais qui ont confirmé l’implication et l’application montrées à l’entraînement (Valentin, j’ai aimé comment désormais tu protégeais bien le ballon en allant au sol, permettant au ballon de vivre après toi…). Rassurez-vous : Yoyo a bien noté des trucs à améliorer d’urgence (soutiens au près encore en retard, plongeons dans les rucks, manque d’efficacité au plaquage…). Mais le plus important pour les joueurs est arrivé après le plateau, dans le vestiaire puis dans le car : nous avions jusque-là une équipe 1ière année joueuse mais sans esprit de groupe ; nous sommes revenus de Ris avec une véritable équipe de potes (et potesse !) solidaires, regroupés et joyeux. Ca fait certes plus de bruit, mais ça fait surtout très plaisir. A entretenir ! Et bien sûr, merci à nos amis de Ris pour leur accueil encore une fois chaleureux (même si boueux !) et à la qualité de leurs deux jeunes arbitres juniors.

.

 26/11/16 – bon ben… ça continue à tourner nickel pour nos jeunes !

Belle journée à la Faisanderie où toute l’EDR recevait Massy 3 en amical. Une belle journée de mise en place. Nos m8 rouges ont gagné et les bleus ont perdu avec de beaux efforts toutefois. Nos M10 bleus et rouges sont repartis fatigués mais avec deux belles victoires à la clef (5-3 et 3-2).

Quant à nos benjamins, les rouges un peu sur la retenue ont gagné (20-10) et les bleus, pas assez volontaires, ont laissé partir un match qui était à leur portée (0-5). Les rouges ont appliqué les consignes du jour, avec notamment deux essais de belle facture avec fixation puis jeu au large. Mais sans être à fond, ils n’ont que peu profité de la vitesse de certains de leurs joueurs. D’où un score plus serré qu’il aurait du être. Mais le collectif – et notamment les nouveaux – a pris quelques marques supplémentaires. Reste que l’alignement défensif doit être efficace jusqu’à la fin du match…, ce qui nous coûte les deux essais pris. Et que pour plaquer efficacement, on n’a rien inventer de mieux que de se baisser l’oreille au short… On va dire qu’on a réviser nos gammes avant de démarrer le championnat régional la semaine prochaine… à Massy ! Talent d’Or à Alexandre K., solide avant discret mais au combien efficace et généreux dans le jeu dedans. Mention spéciale aussi à Jo pour ses soutiens au ras. Bouchon d’Or à Juju qui en dernier défenseur (tout comme Ilyan chez les bleus), n’a pas eu peur de faire un mur à lui tout seul. Tugdual n’était pas loin d’être nominé aussi. Boulet d’Or à Gaëtan et Ybann pour deux gestes d’humeur certes plus malheureux que méchants mais que nous ne voulons pas voir sur un terrain. Pour les bleus, la leçon du jour à retenir est que sans faim du ballon, le rugby n’est plus le même. Félicitations à ce titre pour les 13 benjamins de Massy : épuisés, avec 0 – 0 à la pause, ils ont trouvé les ressources de gagner ce match contre nos bleus qui eux étaient déjà en w-end ! Talent d’Or à Marin, qui a fait du bon boulot à la charnière et a abattu un gros travail en compensant efficacement en défense. Bouchon d’Or à Ilyan qui n’a jamais cédé en dernier défenseur en dépit des gabarits adverses lancés sur lui. Mention spéciale à Vincent P., joueur débutant qui nous a gratifiés de ses deux premiers plaquages en match. Boulet d’Or à Tristan qui, avec quelque chose comme 321 m de courses en travers suivi de perte de ballon, a sans doute battu un record aujourd’hui ! La passivité de quelques joueurs méritait aussi un boulet d’or mais on mettra sur le fait qu’il y a quelques débutants dans le lot… Mais petite morale à méditer pour ces quelques joueurs qui se reconnaîtront : pour progresser, il ne s’agit pas de réussir du premier coup mais a minima de tenter ! A noter l’ambiance sympathique sur l’ensemble du plateau. Veillons tous à entretenir cela, c’est bien là l’essentiel.

Minimes 2003 doubles vainqueurs du côté de Melun : 3ème plateau consécutif pour nos mimines, en court déplacement à Melun pour y affronter les locaux ainsi que Saint-Dizier. Toujours très appliqués, nos joueurs ramènent, selon leur bonne habitude, deux larges victoires lors des rencontres à XV, avec notamment un derby largement à leur avantage : 55 – 0 contre Melun ! Et victoire 25 – 0 contre Saint-Dizier, match arrêté à la mi-temps (24-0 au score), l’équipe de Saint-Dizier ne pouvant assurer la 2ème mi-temps faute de joueurs valides. Pour le moment, c’est un parcours sans faute pour les 2003, bravo à eux. Mais attention, il faudra valider cette excellente phase de brassage lors du dernier plateau, le samedi 10/12. L’équipe se déplacera à Noisy-le-Sec pour y rencontrer en plus de Noisy, l’équipe de Massy 2, qui, tout comme nous, ne compte jusque là que de larges victoires. Ce match permettra de juger avec plus de finesse le niveau de cette génération face à l’école de rugby référence en France.

Minimes 2004 doubles vainqueurs du côté de Puteaux : un long déplacement à Puteaux (92) attendait nos joueurs et joueuses. Le plateau nous offrait, une fois encore, de belles oppositions : l’entente Suresnes-Puteaux (Suresnes évolue en Fédérale 2) et Neuilly sur Seine (séniors en Honneur). Les deux premiers plateaux avaient laissé quelques regrets, avec notamment deux courtes défaites d’un essai d’écart (mais aussi une large victoire) mais aussi de belles promesses. Ce déplacement a permis d’effacer les regrets et de confirmer les promesses : deux victoires bien gérées lors des rencontres à XV : 26 – 0 contre Neuilly et 14 – 5 contre Suresnes/Puteaux. D’autant que dans les rencontres à VII, nos joueurs ont gagné 3 de leurs 4 rencontres. Reçus dans des conditions difficiles (un vestiaire à partager avec Neuilly, pas de club house pour le goûter d’après-match, un terrain très très lourd, pas de tribune ou de place assise pour les nombreux parents qui avaient fait le déplacement…) en plus du long déplacement (près de 3h de bus aller/retour !), tout était là pour nous faire vivre un après-midi bien triste comme le temps. Mais c’était sans compter sur les qualités morales de ce groupe. Les parents présents, que l’on remercie, n’affichaient pas de larges sourires pour rien. Nos jeunes ont su maîtriser leur sujet dans tous les domaines : agressivité défensive, alternance dans le jeu, volonté de gagner leurs duels, sérieux dans les consignes de jeu. Voici donc les distinctions du jour. Plusieurs nominés pour le Boulet d’or, plusieurs nominés : William qui à 10 mètres de la ligne se fait des nœuds au cerveau entre faire les 10 mètres qui restent ou donner extérieur vers les deux soutiens, et qui au final choisit…de ne pas marquer, de ne pas donner aux soutiens mais de transmettre…  à personne ;  J Kévin, qui alors que l’équipe venait de remonter tout le terrain en multipliant les temps de jeu, avec des sorties dans le bon tempo et un adversaire à genoux sous ses perches, et quatre partenaires RS replacés grand côté qui pouvaient aller marquer à cloche pied…et notre Kévin, donc, qui choisit de tenter d’y aller seul en faisant un retour intérieur tellement pertinent que ses 30 kilos n’ont pas pesé lourd face aux avant adverses bien contents de voir la balle ne pas partir vers les extérieurs… ; mais le grand gagnant sera finalement Nata (on soupçonne William d’avoir soudoyé le jury J) : nous sommes dans les arrêts de jeu contre Suresnes, à 14 contre 15 (Florian sorti sur blessure, Virgile n’ayant pas compris que quand on lui dit « tu rentres », c’est sous-entendu sur le terrain…), on mène 14 – 0, tous nos débutants sont sur le terrain, dans nos 22 mètres, et personne ne cède ni ne s’efface en défense. On récupère la balle dans un ruck, Nata en position de demi de mêlée peut choisir tranquilou de sortir la balle en touche soit en sortant avec (deux pas à faire), soit en tapant en touche (un coup de pied de lutin…), mais là l’inspiration s’en mêle (s’emmêle…). Et le voilà de lancer directement la balle en touche à la main !!! Pénalité qui rend la balle à l’adversaire qui finira au bout de l’action par marquer le seul essai encaissé à XV. Nata, tu es l’élu J. Bouchon d’Or à Jean, à l’unanimité : première saison au rugby, premier match ce jour et déjà un plaquage qui sauva un essai et qui restera dans les mémoires de tous lors des rencontres à VII. Bravo ! Talent d’or attribué à l’équipe, non pas pour une action particulière mais bien pour la réaction et la volonté commune d’appliquer les consignes données à la mi-temps du premier match à XV. Mention particulière à la deuxième ligne du jour, Jean-Alexis, deux joueurs débutants et qui laissent entrevoir de belles choses pour la suite. Un dernier mot pour signaler l’excellente ambiance « rugby » dans le bus au retour ;-).   On a maintenant deux semaines pour préparer le dernier plateau de brassage prévu le 10/12 à Paris contre le SCUF (Fédérale 3) et Versailles (Honneur). 

.

19/11/16 – superbe journée pour l’EDR !

A Yerres, nos équipes EDR 2ième année sont revenues invaincues : que de  larges et belles victoires pour les m8 et les m12 (25-10 vs Brétigny et 35-0 vs Yerres) ; 1 victoire et 1 nul pour les m10.

Pour nos minimes 2003, les journées se suivent et se ressemblent : en déplacement à Saint André les Vergers (10) pour y rencontrer le Rugby Champagne Saint André dont l’équipe fanion évolue en Promotion d’honneur et le Provins Rugby Club, équipe première en 2ème série, nos joueurs font à nouveau carton plein. Deux larges victoires dans les rencontres à XV : RS77 26 – 3 RC St André  et  RS77 29 – 5 Provins RC. Ce qui était attendu d’eux suite aux matchs de la semaine dernière, c’était des progrès dans la conservation, une plus grande capacité à intervenir plus vite sur les rucks et les mauls. Le contrat a été bien rempli. Bravo à eux.  Ce qui fait donc 4 victoires en 4 matchs avec une défense bien en place qui prend très peu d’essais. Tous les signaux sont aux verts avant le déplacement la semaine prochaine à Melun (derby J ) pour y rencontre le RCMS et Saint Dizier.

De son côté, nos minimes 2004 recevait à La Faisanderie les équipes de Terre de France et Maison-Laffite-Saint-Germain-Poissy (MLSGP pour faire court J) dont les équipes fanions évoluent respectivement en Promotion d’honneur et Honneur. Bilan quantitatif mitigé avec une victoire et une défaite à clé : RS77 29 – 7 Terre de France  et  RS77 5 – 14 MLSGP. Mais bilan qualitatif en hausse par rapport à la semaine dernière. Tout le monde a élevé son niveau de jeu. Mais pour gagner contre ces grosses écoles de rugby, il va falloir ne plus courir après le score. Les deux défaites concédées depuis le début de l’année le sont toutes par un essai d’écart, nous ne sommes donc pas loin, mais tout de même encore derrière. Il va falloir redoubler d’effort à l’entrainement. Ce plateau fut aussi l’occasion de relancer nos célèbres distinctions : le Talent d’or pour le joueur ou l’action la plus marquante, le bouchon d’or pour le placage le plus efficace et le boulet d’or pour la plus grosse cagade du jour J. Pour le Talent d’Or, le jury (composé ce jour, uniquement…du coach J), la palme revient à l’unanimité à Mathéo pour cette action lors de la deuxième mi-temps contre Terre de France où il est venu se proposer à la sortie d’un ruck dans notre camp et a fini sa course entre les perches adverses, après avoir cassé la ligne de défense, fracassé le second rideau, mis deux rafûts surpuissants et accéléré sans que personne ne puisse le rattraper. Bravo Mathéo, tu sais maintenant que tu en es capable. Mention aussi spécial à Andréas pour son excellente mi-temps contre Terre de France. Pour le Bouchon d’Or, le titre revient à un habitué, Florian D. qui pour 3 placages ratés a dû en réussir environ 2 657… bravo Florian. Pour le Boulet d’Or, 2 joueurs en compétitions, Simon qui choisit de faire un avant sur le renvoi qui suit notre essai contre MLSGP nous ramenant à 7-5. Il avait décidé de leur rendre la tâche plus facile…beau joueur qu’il est, et l’autre nominé, Ronan. Aaaaah… Ronan, qui choisit pour  transformer un essai entre les perches contre Terre de France de la mettre à côté, chose plus difficile finalement que de la mettre entre. Mais Ronan, qui aime les défis, a contre MLSGP réédité cet exploit…face aux perches, hop à côté…c’était un défi difficile à relever, c’est tout à ton honneur de l’avoir réussi :-P Allez comme cela doit être ton premier Boulet d’or (et sans doute ton dernier) savoure le bien !!! La semaine prochaine déplacement à Neuilly sur Seine pour y jouer Neuilly et Suresnes, deux écoles de rugby réputées pour leur formation, il faudra être prêt pour relever le défi (non Ronan non pas celui-là…) et se souvenir qu’un match ne se perd pas pour une passe ratée, une décision non prise de l’arbitre, une touche non trouvée, un avant commis, mais bien pour un ensemble de choses, dont la première à laquelle il va falloir s’attacher, la concentration.

.

12/11/16 – 1ers matches de championnat pour nos minimes : vraiment pas mal !

Ce samedi marquait – enfin ! – le retour aux affaires avec le début des rencontres officielles pour les M14. Cette année encore, deux équipes engagées : les 2003 (deuxième année, rouges) en CIFR B ; les 2004 (premières années, bleus) en championnat des équipes 2.

Les 2003 étaient en vadrouille à Ris-Orangis pour affronter deux grosses écuries  l’équipe locale et Bobigny (des clubs avec des équipes séniors en Fédérale 1 et 3). Grand Chelem pour nos joueurs. Deux superbes victoires, 35 à 0 et 35 à 5. Bravo. Nos joueurs ont vraiment imposé leurs qualités athlétiques mais surtout montré beaucoup d’alternances dans leur jeu. De l’avis des coachs rissois, le RS-77 était bien au-dessus. Tant mieux, car perdre à Ris-Orangis n’était même pas envisageable ;-) (Christophe y aurait perdu sa chemise pour quelques semaines…). Coach Xavier était bien content de la tenue de ses joueurs et tout particulièrement de l’intégration des débutants. C’est bien, on continue sur cette voie.

Les 2004 ont eu un début plus difficile mais malgré tout très encourageant. La journée rugby avait débuté dès 11h par une mise en place sur le terrain suivi d’un repas tout ensemble au club house. Moment vraiment apprécié par tous, petits et grands. C’est comme ça qu’on construit petit à petit un esprit club. Bravo à tous et un grand, grand merci à Odile, à Eric, Catherine, Sophie et Charles pour la logistique et l’aide apportée.

M 14 20161112_122128(4)

Sur le terrain, un seul adversaire, mais pas le moindre le Clamart Rugby 92 (équipe sénior en Fédérale 2). Jouer en championnat équipe 2, c’est la garantie de rencontrer de grosses école de rugby. La preuve ? 26 joueurs présents pour Clamart, là où le RS à domicile n’alignait que 20 joueurs. Une défaite dans l’opposition à 7 vs 7 pour les joueurs profilés (5-3) en menant pourtant 2 à 0 et ayant la balle de 3 zéro…mais une belle réaction en fin de match pour revenir à 5-3 et mourir sur la dernière action pas loin de la ligne. Une défaire (5-0) pour les joueurs non profilés ou l’absence de remplaçants s’est cruellement fait ressentir.

Pour le match à XV vs XV, une courte défaite 12-5 qui ne reflète pas totalement la physionomie du match. Clamart venant deux fois dans notre camp, et marquant…deux fois. Mais il faut aussi savoir défendre avec plus d’efficacité. L’adversaire a montré beaucoup plus de réalisme que nous dans ses attaques. Soyons tout de même optimistes pour la suite car : c’était le premier match à XV pour cette génération (Clamart avait pu organiser une rencontre amicale contre le Racing avant) ; il manquait 6 joueurs pour différentes raisons et les présents ont tous bien tenu leur rôle ; perdre fait partie de l’apprentissage. Du reste, on apprend plus souvent dans la défaite que dans la victoire. Autre point de satisfaction, les qualités mentales démontrées. Les joueurs pourtant menés 12 à 0 ont trouvé les ressources pour aller marquer, tout comme ils l’avaient fait dans le jeu à VII où mené 5-2, ils avaient fini par réduire le score. Et puis, trois belles actions en jeu déployé ont échoué à trois quatre mètres de la ligne pour de bêtes petits en-avant… Un dernier mot pour féliciter l’adversaire du jour, le Clamart Rugby 92, impeccable sur et hors du terrain, bravo à eux. On a tous passé un excellent après-midi de rugby.

.

15/10/16 – Des 2ième année EDR sur leur lancée  au second brassage

Pour le second brassage, nos 2ième année sont aller se promener en car du côté de Pontault Combault. Et ils ont bien fait ! Nos pré-poussins se sont baladés contre Meaux et Pontault. Idem pour nos poussins, avec un Cyril tout sourire et hilare de bout en bout. La journée aurait pu être parfaite si les benjamins avaient fait de même. Mais se réveiller en seconde mi-temps ne suffit pas, les gars ! Le 12 vs 12, c’est du rugby normal, pas du tuocher… Résultat : quand on se prend un 0-3 vs Pontault en 1ière mi-temps, la messe est dîte. Dommage, vous aviez tout pour gagner. Que cela serve de leçon. Au final, pour nos M12, il a fallu se contenter d’une défaite contre Pontault (1-3) et d’une victoire contre Meaux (2-0).

.

08/10/16 – Une EDR en pleine forme, et des féminines minimes en goguette !

Honneur aux dames ! Pour la première, nos féminines M14 étaient invitées pour un plateau IdF. L’occasion de découvrir des vestiaires remplies de filles, et non pas la solitude des vestiaires arbitres exigus ! Et surtout de jouer au féminin. Et là, nos Maxine, Lin et Noane sont revenues conquises de cette expérience, et les parents présents ont été bluffés par le niveau de jeu et l’intensité. Notre trio a en tout cas dignement représenté le club, avec une attitude et un état d’esprit irréprochables. Mais ça, on n’en a jamais douté…  Avec à la clé une troisième place pour l’équipe de Seine & Marne, et une demie finale perdue d’une intensité folle (2 essais à 1 et 4 blessées à 0 !) face aux vainqueurs du tournois.  Bref, vivement la prochaine rencontre dans un mois ! en tout cas, une journée riche d’émotions pour nos filles de choc. Et merci au papa de Maxine, qui a convoyé tout ce petit monde et pris de bien jolies photos (  https://goo.gl/photos/s9xRqJyoYK7HiivR7 ).

2016_10_08 CPS feminines RS77b

2016_10_08 CPS feminines RS77

Ceci dit, trois ans d’écart entre certaines joueuses, ça se voit ! N’est-ce pas Maxine ?

2016_10_08 CPS feminines RS77c

 EDR – 1ière année : réception des 1ière année du PUC : nos amis du PUC cherchent des rencontres. On les a invités… et ils sont venus découvrir notre beau stade tout neuf ! Un bel après-midi au final.
Concernant nos vingt M12 présents, ils étaient confrontés à deux équipes du PUC. Comme à Ris, la séquence 6 vs 6 fut difficile : la prise d’intervalle lancée n’est pas encore totalement acquise par tous… Mais bon, on va le bosser. Concernant les matches 12 vs 12, deux histoires similaires, en deux temps : deux 1ières mi-temps timides, brouillonnes, subies, perdues 0-1 et 1-2. A la mi-temps, les petits réglages techniques par David et les envolées tactico-lyriques pleines de vaches landaises par Yoyo (!) auront suffi à changer la donne : mêmes joueurs, mais plus du tout les mêmes équipes. Et là, pression constante, agressivité positive, plaquages efficaces… auront inversé la tendance. Et mettons en avant le Ballon d’or du jour : Alexia, un exemple de prise d’intervalle, de volonté, de combattivité ! Elle a montré l’exemple, et les gars ont suivi. Au final, l’objectif de gagner les secondes mi-temps a été rempli. Pour deux scores finaux de parité, 2-2 et 3-3. Un résultat somme toute logique face à un bel effectif du PUC. Tous les joueurs ont fait des efforts. Tampon d’or à Paul, qui a sorti deux plaquages décisifs en dernier défenseur : maintenant qu’on sait que tu peux le faire, on ne va plus te lâcher !!! Un gros travail des avants aussi, notamment Aloys, Peïo et Alexandre. Allez, soyons indulgents : pas de Couill… d’or ce coup-ci, même si le dégagement au pied de… chut pour ce coup-là !

2016_10_08 Bleau M12 1ière année

EDR – 2ième année : 1ier brassage à Nemours globalement positif

De beaux résultats pour nos jeunes venus se tester contre Nemours et Melun. Et rendons à César… : mention pour nos M10 qui ont pulvérisé l’adversité (9-0 et 8-0). Sans appel donc. Concernant nos M12, de belles choses aperçues de ci, de là mais un manque de constance parfois. Sur les matches 12 vs 12, une victoire 3-2 vs Nemours et un nul (1-1) contre Melun… qui était peut-être une victoire 2-1… Bon, on est là pour le plaisir du jeu. Cela reste deux résultats positifs quand même. On remet le couvert samedi prochain pour le second brassage. Pas trop de détails à sortir du lot, les anciens ont été au niveau attendu. A noter toutefois que Bérenger à la baguette nous a gratifiés de deux trois feintes pas vilaines dans l’animation, et sans retour intérieur : un scoop !!! En revanche attention : 1/ les nouveaux doivent vite se mettre au niveau des « anciens » en terme de volonté ; 2/ ce sont les éducateurs qui font les équipes, pas les joueurs, pas les parents. Je veillerai à ce que cela soit bien compris de tous…

Merci à nos minimes qui ont passé leur entraînement sur le terrain en sable… On notera ci-dessous que quelques joueurs (à droite) se refusent à faire de la danse ! A méditer pour nos coaches Xavier, Matthew et Christophe. N’empêche, après la danse polynésienne l’année dernière, Xavier nous fait la meneuse de revue ! On va finir par être considérée au mieux comme une asso multisports, au pire comme une asso socio-culturelle : un comble ! :lol: En tout cas, de belles photos par le papa de Mathieu as usual  ( https://share.orange.fr/#AQfkgwDdGm12dcefd007  ).

entrainement m14

.

01/10/16 – Après les minimes, une reprise très prometteuse de l’EDR à Ris !

L’EDR en plateau amical du côté de nos amis de Ris n’a pas chômé. Des victoires tout azimut dans toutes les catégories ont marqué cette journée de reprise. Bravo ! Côté M12, découverte sur le tas des nouvelles rencontres 6 vs 6 « toucher contester ». Après un peu de tâtonnements, les 2ième année ont tout gagné : 3-2 contre Ris 3-2 et 7-2 contre Viry 7/2 pour les 3/4 ; 5-1 contre Ris 1 et 7-1 contre Viry pour les avants. Concernant les matches normaux 12 vs 12, victoires contre Ris 3-1 et contre Viry 5-0. Good job donc.
Belle implication constante des joueurs sur le terrain (repos+ observation et critique
du jeu). A noter une intéressante au poste de 9 entre Bérenger et Tom en 9, et une bonne entente avec Gaëtan en 10. Mais attention, les gars : la charnière doit apprendre à parler aux partenaires et à mettre de la vitesse ! Sinon, tout le monde a fait le job pour ces matches de rentrée.  peu à leurs partenaires. Petite mention pour Lucas Ch., chaud bouillant aujourd’hui : on veut te voir comme tout le temps désormais !   :mrgreen:   Côté 1ière année, idem ! Un peu perdus sur le 6 vs 6 (DEF. 2-4 et VICT 4-1), ils se sont retrouvés sur jeu normal 12 vs 12, avec deux victoires de belle facture contre Ris 2 (2-1) et contre Athis Mons (4-1). Des choses intéressantes, donc. Mais déjà beaucoup d’idées pour les coaches pour travailler les manques !!!

.

M14 en C.P.S 2 : Saint Pierre les Nemours

Deuxième sortie pour  l’ensemble du groupe M14 pour retrouver sous le soleil, les équipes de Provins, Melun, Combs, Savigny le Temple et  Nemours pour un après-midi avec au programmes des ateliers différents de la semaine dernière. Pas d’opposition entre clubs, mais un premier temps d’ateliers « technique individuelle » puis un deuxième temps de rencontres à VII. Tous les joueurs étant mélangés, il n’y a donc pas de résultats à relever pour le RS77, mais tout de même des points satisfactions à retirer. Nos jeunes ont démontré leurs qualités sur l’ensemble des ateliers et ont su se mettre en valeur lors des matchs à VII. C’était l’objectif premier, surtout pour les deuxièmes années qui visent à intégrer la sélection départementale. Le fait de devoir jouer avec d’autres joueurs ne les a pas perturbés plus que ça même si j’ai bien senti une pointe de déception à l’idée de ne pas faire de matchs sous les couleurs du RS77. Patience, c’est pour bientôt. Autre point de satisfaction, les effectifs. La semaine dernière nous étions 26 présents, ce fois-ci, 34. C’est bien mieux, mais encore un peu juste, surtout au regard des 51 joueurs inscrits. A ce sujet, attention, il y a encore trop d’enfants dont les dossiers sont incomplets. Il faut rapidement les finaliser. Je finirai donc par rappeler notre devise : « le samedi, c’est rugby ».

.

24/09/16, M14 – C.P.S -1 à Combs-la-Ville – une reprise très prometteuse !

Ce samedi, première sortie officielle pour l’ensemble de nos minimes avec un programme en deux temps. Et avant tout, grand merci à Christophe : Xavier et Matthew n’ayant pu se libérer, il a géré tout seul tout ce petit monde, certes avec Brio ( !), David Cansier (papa d’Ethan) et son fils Mathys (junior). Merci à ce trio du jour.

- matin : journée de formation « jeunes arbitres » pour les M14 volontaires pour officier comme arbitre lors de rencontres à XV. Quatre joueurs 2ième année, Lucas, Valentin, Antoine et Matthieu ; quatre pour les 1ière année, Ronan, Virgile, Nata et William. Merci à eux, car sans joueur arbitre sur la feuille de match, c’est match perdu en championnat.

- après-midi : Centre Perfectionnement Sportif (CPS) pour tout l’effectif, aux côtés de ceux de Combs-la-Ville, Melun, G.T.O, Pontault Combault et Provins. Double objectif pour ces journées : 1/ donner un maximum de temps de jeu à tous et 2/, permettre à chaque collectif de s’évaluer afin de s’inscrire dans le niveau de championnat le plus adapté.

Et déjà une première satisfaction : le RS77 était le seul club à présenter deux équipes (quoique un peu juste, voir plus bas) !

1ière phase / jeu à VII « je joue au contact » : le RS77 a constitué trois groupes de 9-10 joueurs. Les joueurs profilés à VII, les joueurs non profilés à VII et les débutants. Les trois collectifs se sont très bien comportés sur cette phase dont l’objectif est avant tout de progresser dans la dimension technique. Le groupe « profilés à VII » a connu un début de rencontre un peu difficile contre Combs en étant rapidement mené deux essais à zéro : à mettre sur le compte d’un petit temps d’adaptation nécessaire à cette forme de jeu particulière. Mais ce qu’il faut retenir, c’est justement la faculté du groupe à s’adapter et à inverser le cours des choses. Combs subissant ensuite les attaques de nos jeunes qui revenaient à 2 à 2. Quelques minutes de plus, et l’équipe arrachait la victoire. A peine le temps de souffler, qu’il fallait enchainer le match suivant. Quelques consignes distillées rapidement, et les joueurs relevaient le défi contre Provins. Là, tout de suite dans l’esprit de cette forme de jeu, nos joueurs dominaient le match de la tête et des épaules, le score étant anecdotique. En parallèle, les deux autres groupes jouaient aussi leurs rencontres. Et à la clef pour les deux équipes, une victoire et une défaite. Bravo notamment à nos joueurs débutants dont c’était la première expérience de match et donc la découverte pour eux du goût de la victoire. Plus que satisfaisant donc !

2ième phase / jeu classique à XV, avec une poule haute (équipes les plus performantes) et une poule basse. Le RS77 présentait une équipe dans chaque poule. Mais notre effectif du jour étant un peu juste en nombre (sic), nous avons opté pour regrouper nos joueurs avec ceux de Nemours (Nemours ne présentant que 14 minimes).

Pour le groupe 1 en poule haute, deux victoires pour autant de matches contre Melun et G.T.O, avec 6 essais marqués pour un seul encaissé l’équipe devait jouer. Le groupe 2 terminait lui par une victoire et une défaite.

Que retenir de cette journée ?

-          beaucoup d’envie sur le terrain,

-          beaucoup de vaillance, personne ne s’est défilé

-          beaucoup de félicitations des entraîneurs des autres équipes pour la qualité du jeu proposé par nos jeunes

-          … et beaucoup de sourire chez nos jeunes. Il faut continuer.

Mais attention : seulement 12 joueurs de 2003 présents pour un effectif de 24 et 16 joueurs de 2004 pour un effectif de 23 joueurs. Il va falloir rapidement rendre les papiers et surtout s’engager à être présent lors de rencontres. La qualité du jeu et des joueurs n’est rien si on perd nos matches par forfait par manque d’effectif présent. Bref, ne plus oublier que « le samedi, c’est rugby » !

Pour finir, un grand merci aux parents qui ont contribué aux différents co-voiturages, c’est ça aussi l’esprit rugby ! Rendez-vous samedi prochain, à Nemours pour le deuxième C.P.S. Avec tout le monde présent !       —-  Christophe —–

.

—————————————————————-

Saison 2015-2016

BILAN : une superbe année pour l’EDR du RS 77

Constat toutes catégories : 2ième année au top après avoir été deux années de suite  1ière année en serrant les dents. A l’inverse, après deux années passées en zone de confort, les 1ière année ont passé une saison difficile, justifiée aussi par l’arrivée de nombreux débutants (effectifs +13 %), et occasionnant un manque d’assiduité et plusieurs fois des équipes incomplètes (seul point noir de la saison écoulée)…

Minimes : quelle année !

•Groupe nombreux (58), sympa avec beaucoup de débutants
Champions régionaux CIFR B (finale vs Gennevilliers et Racing Col.2)
Finalistes Super Challenge Valeurs Rissoises (finale vs Versailles)
13ième / 18 au Tournoi national Super Challenge Espoirs (19/06/16)
•3ièmes  du Tournoi de Ste Geneviève ; 5ième au Tournoi de Provins
•3ièmes du Trophée Orange Ile de France et 1ier, 3ième et 5ième Orange 77
•8 joueurs en sélection 77, 3 régulièrement en matches, 1 joueur en détection régionale
•Courageux 1ière année en CIFR C et en tournois (21ièmes / 27 à Migennes)

.

Benjamins : quasi grand chelem !

•Véritable groupe de potes, en progrès constant, avec un noyau dur issu des lutins solide (10 en B2 !) et fédérateur
Vainqueurs du Tournoi de Ris Orangis (finale contre ACBB)
Vainqueurs du Tournoi de Sainte Geneviève (finale contre MLSGP ; élimination du Stade Français 1 en ½…)
Demi-finalistes régionaux CIFR A et 3ièmes / 9 en poule 1 (Massy 1, PUC 1, Vincennes, Vitry, Yerres…)
•2ième année : 30 matches, 24 vict. dont 16 sans prendre d’essai, 3 déf. et 3 nuls
•Apprentissage courageux et prometteur des 1ière année (milieu de tableau)

 .

Poussins

•Groupe 2ième année homogène ; 1ière année plus hétérogène
•Nombreux nouveaux et petit noyau d’ « anciens »
•6 éducateurs au départ, 2,5 à l’arrivée…
•Equipes dans le 1ier tiers en championnat ; petite déception en tournois
.

Pré-poussins

•Progression constante du groupe sur toute la saison
•Résultats certes en milieu de tableau en championnats et en tournois, mais des effectifs en progrès prêts pour l’année prochaine  

.

Lutins

•Une horde de 3 joueurs certes restreinte, mais assidue et de qualité
•Nets progrès du fait de leurs entraînements avec les M8 1ière année

.

Dimanche 19 juin
De sacrés souvenirs pour les minimes rouges à la finale du Super Challenge Espoirs à Suresnes. Des bleus et du courage pour les minimes bleus au Tournoi à VII de Migennes

M14 rouges : superbe tournoi national, en plus l’occasion de rencontrer de grosses cylindrées inhabituelles car venant des autres régions de France. Superbe journée qui a vu nos minimes finir 13ièmes / 18 de ce championnat des équipes minimes réservé en principe aux clubs de fédérale ! Et ce n’est pas passé loin de faire mieux : 0-17 contre le futur vainqueur Vannes ; 7-10 contre Genlis… Et une anecdote symbolique : Alexandre de Corta, formé au RS77 et désormais à Vannes, était présent ce dimanche… avec le maillot du RS77 sous son maillot de Vannes ! Il le porte tout le temps en match. S’en est suivi un beau moment de camaraderie entre les effectifs des deux équipes. Ci-dessous le lien pour de belles photos par le papa de Mathieu :

https://share.orange.fr/#HQjScuMEsz3cadecf410

M14 MIDOL Super Challenge poule matin 190616

M14 MIDOL Super Challenge poule apm 190616

M14 MIDOL Super Challenge classement 190616

M14 bleus : 11 minimes 1ière année avaient été convoqués pour le tournoi à VII de Migennes. La matinée fut difficile face à des équipes sélection, notamment en tombant en poule du matin contre les deux futurs finalistes du tournoi Ste Geneviève et Migennes ! Visages fermés le matin après la lourde défaite contre Ste Geneviève ; coup de déprime après la courte défaite contre Melun… Mais finalement remontés comme des pendules après leur beau match contre Migennes (0-3) certes perdu mais avec enfin de l’agressivité et de l’envie, et des joueurs qui ont enfin commencé à se parler et à rigoler ensemble. Comme quoi, l’esprit d’équipe, on n’a rien fait de mieux pour avancer… Et cela a tout changé : nos minimes ont fini en trombe pour gagner leurs deux derniers matches contre Savigny (4-1) et Sens (3-0). Au final, valeureux 21ièmes sur 27. Et surtout, de beaux sourires en guise de meilleur trophée. Petit coucou à  Hugo, dont le genou n’a pas supporté sa dernière charge rageuse. Et mention spéciale à Mila, notre seule représentante féminine M14 (en convalescence), qui s’est levée aux aurores pour venir supporter les copains : bon rétablissement à vous deux !

M14 bleux VII à Migennes 190616

.

Dimanche 12 juin